OUAGANEWS
A la UneConseil des ministres

Burkina/Mobilisation générale et mise en garde : le gouvernement décide d’une prorogation de 12 mois

Le président de la Transition, chef de l’Etat, le capitaine Ibrahim Traoré a présidé, ce mercredi 27 mars 2024, l’hebdomadaire conseil des ministres. Selon le ministre d’Etat, porte-parole du gouvernement, Jean Emmanuel Ouédraogo, des dossiers ont été examinés et d’importantes décisions prises pour la bonne marche de la Transition.

Au titre du ministère de la Défense et des Anciens combattants, le Conseil a adopté un décret portant prorogation de la mobilisation générale et de la mise en garde pour une période de 12 mois. Selon le ministre d’Etat, ministre de la Défense et des Anciens combattants, le Général Kassoum COULIBALY, la prorogation de la mesure de mobilisation générale et de la mise en garde qui arrive à terme le 18 avril prochain, vise à consolider les acquis de la lutte contre le terrorisme.

Au titre du ministère de l’Economie, des Finances et de la Prospective, le Conseil a adopté un décret portant autorisation d’octroi d’une garantie souveraine au profit de la société turque BAYKAR MAKINA SAN VETIC AS CORPORATION.

Pour la ministre déléguée en charge du budget, Fatoumata BAKO, cette garantie d’un montant total d’environ 124 milliards de FCFA, entre dans le cadre de l’acquisition de matériel spécifique au profit des Forces de défense et de sécurité. « L’année dernière, nous avons accordé une garantie souveraine à International Business Bank pour l’acquisition de matériel spécifique pour les FDS. Cette garantie qui était au profit de la même société turque est arrivée à échéance », a expliqué Mme BAKO qui précise que le renouvellement se fait cette fois-ci avec la société turque sans intermédiaire privé au regard de l’évolution institutionnelle qui a consacré la mise en place de la Banque du Trésor. « Cette garantie souveraine est très avantageuse pour nous dans le sens qu’elle nous permet de faire une économie d’environ 70 milliards de FCFA ».

Au titre du Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, le Conseil a adopté deux rapports. « Le premier rapport porte sur la création d’une société d’Etat dénommée CAMEG (Centrale d’achat de médicaments essentiels génériques et des consommables médicaux) », a déclaré le ministre en charge de la Santé, Robert Lucien Jean-Claude KARGOUGOU. Il a expliqué que la création de cette société d’Etat fait suite à la dissolution de l’Association CAMEG par son Assemblée générale le vendredi 22 mars 2024.

Le ministre KARGOUGOU a également soutenu que la création de cette société d’Etat consacre l’autorité souveraine de l’Etat dans le secteur stratégique du médicament. « La création de cette société d’Etat devrait renforcer la gouvernance de la CAMEG et améliorer l’accès des médicaments aux populations », a précisé le ministre.

Le deuxième rapport au titre du ministère de la santé est relatif à l’approbation des statuts de la société d’Etat CAMEG (Centrale d’achat de médicaments essentiels génériques et des consommables médicaux). « Au terme de ce rapport, le capital social de la société d’Etat CAMEG ressort à cinq milliards FCFA entièrement détenus par l’Etat », a conclu le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Robert Lucien Jean-Claude KARGOUGOU.

Direction de la communication de la Présidence du Faso

Articles similaires

Journée internationale du vivre-ensemble en paix : le message de Zéph

Ouaganews

Côte d’Ivoire : l’Archevêque d’Abidjan trouve le 3e mandat d’ADO non nécessaire

Ouaganews

#Burkina : le chef de l’Etat échange avec les acteurs sur la problématique de l’insertion socioprofessionnelle des jeunes

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.