OUAGANEWS
A la UneAfrique

Côte d’Ivoire : Patrick Achi dévoile un gouvernement resserré

Comme il avait annoncé à la démission du Premier ministre, Patrick Achi et de son gouvernement la semaine dernière, le président ivoirien, Alassane Ouattara, a tenu la promesse d’une équipe resserrée. Le chef du gouvernement reconduit Patrick Achi a, en effet, rendu officielle la nouvelle équipe gouvernementale, le mercredi 20 avril 2022.

De 41 membres dans le précédent gouvernement, le nombre de ministres est passé à 32. Une douzaine de ministres ont été remerciés et les quatre secrétariats d’État du gouvernement précédent ont été également supprimés. Si le gouvernement resserré est bien une réalité, force est de constater que bon nombre de départements ont conservé leurs premiers responsables.

Il s’agit des Ministères des affaires étrangères, de la défense, de l’agriculture, de l’intérieur et de la défense. Le gouvernement Achi II tiendra son premier conseil des ministres ce jeudi 21 avril 2022. Certainement, au cours de ce rendez-vous, les grandes priorités seront communiquées aux nouveaux entrants.

D’une manière générale, l’on peut dire que le président Ouattara veut fixer un nouveau cap à son quinquennat, mais il a préféré avancer avec ses hommes de confiance. Même s’il tient à apporter des innovations dans plusieurs domaines comme l’économie, la sécurité et les secteurs sociaux, le président ivoirien a fait l’option d’avancer avec ceux qu’il connaît le mieux et qui sont à même de lui donner satisfaction.

L’autre priorité de ce gouvernement réduit devrait être aussi la réconciliation nationale. La relative décrispation observée avec ses adversaires politiques de longue date que sont les deux ex-chefs d’Etat, Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo, montre à souhait que le président Ouattara est animé d’une volonté de solder le lot d’incompréhensions qui ont longtemps divisé les Ivoiriens.

D’ailleurs, il s’est réjoui des conclusions du dialogue politique qui a permis, selon lui, d’apaiser davantage le climat social. Toutefois, il reste à donner véritablement les gages qu’il veut œuvrer à une vraie réconciliation entre les Ivoiriens. En commençant par une clarification de son intention ou non de briguer un énième mandat à la tête de son pays.

L’on sait très bien que le 3e mandat de trop du président Ouattara a fait beaucoup de mécontents dans le landerneau politique ivoirien. Par cet acte, il saura, dans une certaine mesure, convaincre ses challengers Bédié et Gbagbo de l’intérêt, sinon du devoir patriotique qu’ils ont à laisser la Côte d’Ivoire à une nouvelle génération d’hommes politiques qui approfondiront les sillons de la paix et de la stabilité.

Saura-t-il résister à la tentation d’une succession dynastique comme certains le susurrent ou « rebeloter » en 2025, pour un autre mandat ? Le temps nous le dira. Mais l’heure, pour le moment, c’est à de voir ce que le nouveau gouvernement resserré va proposer comme feuille de route.

Ahmadou Bayala/OuagaNews

Articles similaires

Lutte contre le coronavirus : le PNUD offre 5 respirateurs et 1000 tests

Ouaganews

PNDES/Centre-Nord : un taux de réalisation physique de 85,15% en 2020

Ouaganews

Expulsion de Fanny Kabré/Noaro de TV5 Monde d’une manifestation : la déclaration des organisations professionnelles des médias du Burkina

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.