OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

Energie solaire : 6 pays dont le Burkina vont bénéficier d’un mécanisme innovant de financement de la BOAD

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) a annoncé sa participation au Programme de promotion des investissements privés dans le secteur de l’énergie solaire (PPIPS) qui est doté d’un budget d’environ 165,958 milliards FCFA. Il est financé par le fonds vert pour le climat et la BOAD à hauteur de 40 milliards FCFA chacun. Pour le bouclage du co-financement, les institutions financières locales et les acteurs du privé participeront à hauteur d’environ 84 milliards, soit la moitié du coût global du projet.

Le PPIPS vise 6 pays de l’Union économique, monétaire ouest-africaine (UEMOA) les moins avancés en termes d’accès à l’énergie, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, et le Togo. Son objectif est de créer un cadre favorable à l’investissement privé dans le secteur de l’énergie solaire, en levant les barrières financières et techniques qui s’y opposent. Le programme climat destiné au secteur privé permettra d’éviter l’émission de 4,8 millions de tonnes de CO2 équivalent (TCO2eq) participant ainsi à la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national (CDN) des Etats membres de la BOAD.

Le PPIPS mise sur le potentiel de production d’énergie solaire des pays ciblés en fournissant aux acteurs du secteur privé un soutien technique, en termes de formation, de sensibilisation et de marketing, mais aussi un soutien financier sous forme de prêts directs concessionnels. L’accroissement des investissements privés dans les énergies solaires porté par le programme repose sur une approche de financement innovant qui vise à atténuer les risques des entrepreneurs, mais également ceux des financiers.

A son terme, les pays ciblés devraient parvenir à quadrupler leur capacité de production d’énergie solaire. L’objectif à l’horizon 2030 est d’atteindre une capacité de 1 192 MW pour réduire la dépendance des pays bénéficiaires aux énergies fossiles et renforcer le poids du solaire dans le mix énergétique.

 Wandaogo Moussa/Ouaganews 

Articles similaires

Présidentielle de 2020 au Burkina : Dô Pascal Sessouma candidat

Ouaganews

Région du Sahara marocain : ouverture du consulat général du Burkina Faso à Dakhla

Ouaganews

Bon à savoir : quelle est la différence entre fonds spéciaux ou « caisses noires » et les CAST ?

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.