OUAGANEWS
A la Une Culture

FESPACO 2021 : Khadar Ayderus Ahmed, Etalon d’or de Yennenga

Khadar A. Ahmed, réalisateur somalien, est le lauréat de l’Etalon d’or de Yennenga de la 27e édition du FESPACO avec son film «  La femme du fossoyeur ». Le film relate une histoire mélancolique d’un couple très pauvre vivant à Djibouti. Sa compagne souffre d’une grave maladie rénale et doit de toute urgence, se faire opérer pour garder un bon équilibre et une belle harmonie dans sa famille. Mais le coût de l’opération est hors de prix pour ce fossoyeur. Il devra tout faire pour réunir l’argent pour sauver sa femme et sa famille surtout.

A noter que le réalisateur Khadar A. Ahmed était absent à cette cérémonie de  clôture de la 27eme édition du FESPACO.

Toujours dans la catégorie film fiction long métrage, l’Etalon de bronze et l’Etalon d’argent ont été décernés respectivement au film « Une histoire d’amour et de désir » de la réalisatrice tunisienne Leyla Bouzid et au film « Freda » de Gessica Geneus, réalisatrice haïtienne.

L’Etalon d’or a été remis par Macky Sall du Sénégal en compagnie du président Roch Kaboré, à la représentante du réalisateur, absent 

Côté burkinabè, Moumouni Sanou remporte l’Etalon d’or dans la catégorie film documentaire long métrage avec son film « Garderie nocturne ». Il empoche la somme de 10 millions de FCFA, plus un trophée et le chapeau de Saponé

Le film « Zalissa » de Carine Bado remporte le poulain de bronze dans la catégorie fiction court métrage. Le prix est composé d’une somme de 2 millions de FCFA, d’un trophée et du chapeau de Saponé.

« Ce 27e FESPACO qui s’est déroulé dans un contexte difficile que vous connaissez (au plan sécuritaire et sanitaire) a rempli toutes ses promesses », s’est exprimé Roch Marc Christian Kaboré, président du Faso. Il a laissé entendre que tout le travail qui est fait, rappelle la responsabilité des gouvernants à doter ce secteur de moyens pour son amélioration.

Macky Sall, président de la République du Sénégal, pays invité d’honneur de ce 27e FESPACO, a salué la résilience du peuple burkinabè qui, malgré les conditions difficiles que traverse le pays, a pu organiser cet événement international. « Nous devons accompagner et financer le cinéma africain. Les Africains doivent financer leur cinéma. C’est comme cela que nous pourrons être maîtres des lignes (…) », a-t-il dit. Le président sénégalais a aussi marqué sa satisfaction de ce FESPACO.

Théophile P. Kaboré/Ouaganews

Articles similaires

8 morts à la mine Bissa Gold : le procureur du Faso instruit une procédure contre X pour homicide involontaire

Ouaganews

Compte rendu du Conseil des ministres du vendredi 23 octobre 2020

Ouaganews

Burkina Faso/congrès MPS : « l’entrée du territoire national est libre et autorisée à Yacouba Isaac Zida… » Gouvernement

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.