OUAGANEWS
A la UneSociété

France-Burkina : signature de convention de plus de 300 millions F CFA pour gérer les PDI

Le 3 août 2021, la ministre de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire, Hélène Marie Laurence Ilboudo/Marchal et l’ambassadeur de la France au Burkina Faso, Luc Hallade, ont procédé à la signature d’une convention de subvention relative au financement d’un projet dénommé « Appui à la protection et au profilage des Personnes déplacées internes (PDI) et des populations-hôtes vulnérables au Burkina Faso ». Il sera  exécuté par le Secrétariat permanent du Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (SP/CONASUR).  

Les zones affectées par la crise sécuritaire font face à de grands défis, tels que l’accès aux services sociaux de base et le droit à une identité, le taux d’enregistrement des naissances dans lesdites zones étant l’un des plus faibles du Burkina.

La mise en œuvre du projet permettra donc, d’apporter une réponse significative aux défis liés à l’enregistrement et à la documentation des PDI. Le projet va permettre l’amélioration de l’enregistrement et du profilage des PDI, la mise en place d’un système efficace de partage de données, la fourniture de documents d’identité et l’amélioration de la fonctionnalité et de l’accessibilité du numéro d’urgence du CONASUR.

L’ambassadeur Luc Hallade et la ministre, Hélène Marie Laurence Ilboudo, procédant à la signature de la convention

L’ambassadeur français, Luc Hallade, a annoncé que ce projet d’un montant de 348 502 564 F CFA, couvrira les régions du Centre-Nord, de l’Est et du Sahel. La ministre en charge de l’action humanitaire a traduit à l’ambassadeur français toute sa gratitude pour l’accompagnement constant aux efforts du gouvernement burkinabè dans la lutte contre le terrorisme et son engagement personnel dans la gestion de la crise humanitaire.

En rappel, selon la dernière publication du CONASUR, le nombre de PDI au Burkina Faso au 30 juin 2021, s’élevait à 1 312 071 de personnes, en augmentation de 4,68% par rapport à fin mai. A cette même date, les PDI des trois régions concernées par le projet représentaient 80,1% de l’ensemble des PDI avec des taux élevés dans les régions du Centre-Nord (36,3%) et du Sahel (35,9%).

Moussa Wandaogo/Ouaganews

Source : MFSNF-AH

 

Articles similaires

ASCE-LC : le contrôleur général d’Etat Philippe Néri K. Nion prête serment

Ouaganews

Abdrahamane Zetiyenga enfonce Gilbert Diendéré

Ouaganews

Prédialogue tchadien : ça piétine !

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.