OUAGANEWS
A la UneSociété

Gestion des frontières : des administrateurs civils aguerris

 Le Ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion sociale, en collaboration avec le Secrétariat permanent de la commission nationale de frontières a animé une conférence au profit des élèves- administrateurs civils, le mardi 28 juillet 2020, à Ouagadougou. Une initiative qui bénéficie de l’appui technique et financier du projet allemand GIZ , dans le cadre de la mise en œuvre du Programme Frontière Union africaine.

Appelés à traiter des questions liées aux frontières, des élèves-administrateurs civils de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM) ont bénéficié d’une conférence sur la gestion des frontières. La rencontre a été organisée, le mardi 28 juillet 2020, à Ouagadougou, par le Ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la cohésion sociale, en collaboration avec le Secrétariat permanent de la commission nationale de frontières, avec l’appui technique et financier du projet allemand GIZ, dans le cadre de la mise en œuvre du Programme Frontière Union africaine. La gestion des frontières au Burkina Faso, la coopération transfrontalière : concepts et outils, la matérialisation des frontières et leurs effets sur les communautés frontalières, le règlement alternatif des incidents et conflits frontaliers et la politique africaine en matière de gestion des frontières ont été les différents thèmes développés, au cours de la conférence.

Selon la ministre déléguée auprès du ministre en charge de l’administration territoriale, Madiara Sagnon, il est important de travailler à mettre en place une synergie entre les acteurs pour une meilleure gestion des frontières. Pour elle, la gestion efficiente des frontières pourra permettre d’asseoir une véritable intégration des peuples et une cohésion sociale. Elle a précisé que développer les zones frontalières, c’est créer des espaces de paix, de sécurité et de développement socioéconomique.

Pour le directeur général de l’ENAM, Dr Awalou Ouédraogo, cette conférence offre l’opportunité aux énarques d’approfondir leurs connaissances pour une meilleure gestion des frontières. Ce sont des réalités, a-t-il dit, auxquelles ils seront confrontés plus tard, sur le terrain. Et de souligner la nécessité de redéfinir les frontières pour prévenir les tensions communautaires et favoriser la cohésion sociale.

Ahamadou Bayala

Articles similaires

Burkina/Tribunal militaire : le lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana libéré

Ouaganews

Electrification au Burkina : plus de 30 mille nouveaux abonnés à Ouaga et Bobo, grâce à un projet de la BAD

Ouaganews

Burkina : Roch Kaboré rejoint son domicile ce 6 avril 2022 (gouvernement)

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.