OUAGANEWS
A la Une Parlons-en

Guinée : La méthode Doumbouya s’affirme

Le président de la Transition guinéenne, le colonel Mamady Doumbouya, vient d’opérer de grands changements au sein de la haute hiérarchie militaire. 42 généraux ont été mis à la retraite. De l’état-major général aux différents corps de l’armée, le ménage a été fait.

De l’armée de terre à la marine, en passant par l’armée de l’air et à l’inspection générale de l’armée, tous les titulaires de ces postes et leurs adjoints ont été mis à la retraite d’office et remplacés par des jeunes officiers supérieurs. L’auteur du coup d’Etat du 5 septembre 2021 qui a mis fin au régime d’Alpha Condé, tente d’appliquer, avec une certaine cohérence, sa méthode.

Après avoir organisé des consultations générales avec l’ensemble de toutes les composantes sociales guinéennes, il a récemment nommé un Premier ministre, en la personne de Mohamed Béavogui.

Alors que les Guinéens attendent avec impatience la formation du nouveau gouvernement, le colonel Mamady Doumbouya crée la surprise en mettant une quarantaine de généraux à la retraite. Lentement et sûrement, la méthode Doumbouya s’affirme.

Même si ces hauts gradés mis à la retraite conservent leurs avantages, ce remue-ménage est salutaire dans la mesure où une autre manière de diriger l’armée va s’imposer.

En responsabilisant de jeunes officiers supérieurs à la tête du commandement militaire, il y a une volonté de réformer l’armée guinéenne pour la rendre plus opérationnelle et efficace dans l’accomplissement de ses missions.

A l’analyse de la manière dont le président de la Transition guinéenne gère le pouvoir, l’on peut parier qu’il est animé d’une volonté manifeste de redresser les choses dans un souci d’intérêt général. La Guinée, depuis plusieurs décennies, a toujours mal à sa gouvernance.

Le 3e mandat du président déchu Alpha Condé avait profondément divisé les Guinéens. Comment s’y prendre pour sauver ce grand corps malade qu’est la Guinée ? Assurément, avec tact et habileté.

C’est relativement dans cette dynamique que l’homme fort de la Guinée tente de mener la barque pour sortir de la tempête.  Dès sa prise de pouvoir, le colonel Mamady Doumbouya avait fait le constat que son pays avait besoin d’une refondation.

Pour bien refonder, il faut certainement s’y appliquer avec rigueur, discipline et inclusion. Mais pourra-t-il redresser seul la barque ? Absolument pas ! Mamady Doumbouya a beau être engagé et sincère, il ne pourra réussir sa mission sans le soutien de tous les Guinéens. Déjà, les consultations générales qu’il a initiées témoignent de sa disposition à diriger avec tous ses concitoyens.

C’est en se mobilisant derrière le colonel Doumbouya et ses hommes que l’espoir de sortir ce grand pays de l’ornière pourrait être effectif.  La classe politique, la société civile et toutes les forces vives guinéennes ont la responsabilité de faire en sorte que cette Transition trace les sillons d’un renouveau pour le pays.

Il n’est jamais tard de se remettre de ses erreurs et repartir sur de nouvelles bases. Cette fois-ci, la Guinée a une belle occasion de solder son passif avec son passé douloureux et d’aborder l’avenir dans un esprit de fraternité et de sérénité.

C’est donc un impératif de soutenir l’élan qu’a amorcé le président de la Transition pour qu’advienne une Guinée réconciliée avec elle-même et résolument tournée vers les défis du développement socioéconomique.

Ahmadou Bayala/OuagaNews

Articles similaires

Burkina/Gouvernement-syndicats : reprise du dialogue après 4 ans de suspension

Ouaganews

Burkina/Situation humanitaire : La ministre Laurence Ilboudo fait le point des actions du gouvernement

Ouaganews

Avis aux promoteurs d’événementiels : désormais un visa pour l’utilisation des images ou symboles de l’Assemblée nationale

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.