OUAGANEWS
A la UneElections couplées 2020

Hauts-Bassins/Présidentielle 2020 : «Moi, je ne promets pas, je m’engage avec vous sur les chantiers» Do Pascal Sessouma

Le dimanche 15 novembre 2020, Vision Burkina de Do Pascal Sessouma, candidat à la présidentielle du 22 novembre 2020, a organisé son grand meeting des Hauts-Bassins. Il a profité de l’occasion pour expliquer son programme.

Le candidat de Vision Burkina a cité plusieurs parties de son programme, afin de convaincre son auditoire de son engagement à rendre équitable le développement du Faso.En effet, élu président du Faso, Do Pascal Sessouma fera tourner la capitale politique du pays. Exactement comme se fait l’organisation tournante de la fête de l’indépendance.

Les efforts de guerre qui entraînent beaucoup de dépenses au pays, prendront fin, sous le régime de Do Pascal Sessouma. Car, il va démontrer par A +B, en quoi l’armée n’aura pas sa raison d’être. Mais, il le fera avec la volonté des acteurs. Ainsi, ceux qui voudraient se reconvertir dans des métiers de leur choix, le feront volontiers sans obligation aucune. Les centaines de millions dépensés dans l’armement, serviront à construire des écoles, des hôpitaux et surtout, à équiper lesdits.

Des militants et sympathisants présents au meeting  

La corruption est, selon le candidat de Vision Burkina, un mal qui gangrène le Burkina. C’est pourquoi, la lutte contre la corruption sera une priorité de Vision Burkina, une fois au pouvoir. «Tous les fonctionnaires qui ont des villas de plusieurs millions, seront dépossédés desdites villas. Car dit-il, «C’est de l’argent volé qui a servi à la construction de ces villas», a expliqué le candidat Sessouma.

Les zones non-loties ne seront plus déguerpies, si Vision Burkina accède au pouvoir. Si l’autorité laisse des gens construire, il n’est plus question de venir démolir  les habitations. «Si le président donne des instructions, aucun maire ne pourra déguerpir des zones non-loties», foi de Do Pascal Sessouma.

Il a par ailleurs, rappelé à la population que la concrétisation de son programme dépendra de son vote. Si Vision Burkina n’est pas au pouvoir, au soir du 22 novembre 2020, son programme ne pourra pas bénéficier au peuple. C’est pourquoi, il a  insisté sur le vote et surtout, le choix du candidat qu’il est.

Avant de prendre congé des militants et sympathisants de Bobo-Dioulasso, future capitale politique, sous Vision Burkina, Do Pascal Sessouma a une fois de plus insisté sur le vote. Pour le jeune parti qu’est Vision Burkina, le challenge est assez grand. «Si vous ne votez pas massivement ce parti, ce serait votre honte et non la mienne. Car l’opinion vous suit et attend de voir quel résultat ce parti aura au scrutin. Je suis, non seulement candidat à la présidentielle, mais aussi tête de liste aux législatives dans le Kénédougou », a conclu le candidat de Vision Burkina.

Fatogoma Traoré à Bobo-Dioulasso

Articles similaires

Bon à savoir ! : Qu’est-ce que le Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (DPBEP) ?

Ouaganews

Drame de Solhan: la CNDH condamne et interpelle encore le gouvernement

Ouaganews

Burkina : l’importation, la commercialisation des motos « Aloba » et les substances explosives sont suspendues

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.