OUAGANEWS
A la Une Société

Journée internationale du vivre-ensemble en paix : le message de Zéph

A l’occasion de la Journée internationale du vivre-ensemble en paix, le ministre d’Etat, ministre auprès du président du Faso, chargé de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale a livré un message, dont nous vous proposons l’intégralité.

Notre pays le Burkina Faso, jadis considéré comme un havre de paix et de stabilité, fait face depuis 2016, à une crise multidimensionnelle marquée par une détérioration de la situation sécuritaire très préoccupante. Outre les attaques terroristes, le pays est également confronté à la montée de l’extrémisme violent.

Selon les analyses faites, cette poussée de l’extrémisme violent ne tiendrait pas à une cause unique ; elle serait nourrie par certains facteurs tels que l’intolérance, la haine, la division et la défiance de l’autorité de l’État qui contribuent à détériorer la cohésion sociale et les principes du vivre-ensemble. Dans ce contexte, la construction de la paix et la nécessité de promouvoir le vivre-ensemble en harmonie sont plus que jamais indispensables.

Le gouvernement du Burkina Faso en général, et mon département en charge de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale en particulier, s’évertuent au quotidien à créer un environnement apaisé et à cultiver un esprit de paix, condition sine qua non du bien-être des populations, de stabilité et de développement durable.

La Journée internationale du vivre-ensemble en paix (JIVEP) , célébrée le 16 mai de chaque année, est selon les Nations unies, « un moyen de mobiliser régulièrement les efforts de la communauté internationale en faveur de la paix, de la tolérance, de l’inclusion, de la compréhension et de la solidarité, et l’occasion pour tous d’exprimer le désir profond de vivre et d’agir ensemble, unis dans la différence et dans la diversité, en vue de bâtir un monde viable reposant sur la paix, la solidarité et l’harmonie. »

La commémoration de la 4ème JIVEP, au regard la situation que vit notre pays, est l’occasion d’une introspection individuelle et collective, un ardent moment de réflexion aux moyens et actions concrets à poser en vue d’améliorer le vivre-ensemble et de favoriser la tolérance, l’inclusion, la compréhension et la solidarité.

Ainsi, je demeure convaincu que la paix est une quête permanente, en ce sens que c’est un processus positif, dynamique, participatif qui favorise le dialogue et le règlement des conflits dans un esprit de compréhension mutuelle et de coopération. Il nous incombe alors, de respecter et de comprendre la diversité des cultures, des religions et des opinions.

En cette journée, je rends hommage à tous les artisans de la paix dans notre pays pour leurs efforts inlassables déployés pour instaurer la paix. J’appelle tous les acteurs, notamment politiques, religieux, coutumiers et OSC de notre société à œuvrer à la tolérance, à l’image de l’ancien secrétaire général des Nations unies Kofi Annan, qui affirmait que « La tolérance est une vertu qui rend la paix possible. »

Bonne Journée internationale du vivre-ensemble en paix !

Vive la paix au Burkina Faso et dans le monde !

Zéphirin Diabré

Grand Officier de l’Ordre de l’Etalon

Ouaganews.net

Articles similaires

1ère édition du CNCAIF : les acteurs de l’inclusion financière échangent sur leurs préoccupations

Ouaganews

Burkina/Salons de massage sur Facebook : les masseuses recrutées sont en réalité des prostituées

Ouaganews

Elections présidentielle et législatives : des acteurs renforcent leurs capacités

Ouaganews

Laisser un commentaire