OUAGANEWS
A la UneSociété

Lutte contre le terrorisme au Burkina : le Centre national d’appels fonctionnel (le 199 et par WhatsApp les numéros +226 71 20 33 33 et +226 68 24 44 44)

La Direction de la communication et des relations publiques de la Présidence du Faso a organisé le jeudi 6 avril 2023 à Ouagadougou, une conférence de presse pour le lancement officiel du Centre national d’appels (CNA).

Les citoyens burkinabè peuvent désormais joindre gratuitement par appel le 199 et par WhatsApp les numéros +226 71 20 33 33 et +226 68 24 44 44, le Centre national d’appels (CNA) pour informer les autorités sécuritaires des mouvements des groupes armés terroristes sur le territoire national. Cela afin de « contribuer efficacement à la lutte contre le terrorisme et à la bonne gouvernance », a fait savoir le directeur de la communication et des relations publiques de la Présidence du Faso, Djourmité Nestor Noufé.

Selon monsieur Noufé, le CNA a entre autres missions de :

– recevoir et traiter tout appel téléphonique ayant pour objet la dénonciation de faits ou actes entrant dans le cadre du terrorisme, de la criminalité organisée et de la bonne gouvernance ;

– recevoir par tout autre moyen de télécommunication et traiter tous les types d’alertes entrant dans le cadre du terrorisme, de la criminalité organisée et de la bonne gouvernance ;

– renseigner les citoyens sur les mécanismes de contribution ou de participation citoyenne à la lutte contre le terrorisme ;

– renseigner les ex-combattants des groupes armés terroristes sur les mécanismes de dépôts des armes en vue de leur réinsertion sociale.

Le Centre national d’appels est sous la tutelle technique de la Présidence du Faso et est déjà opérationnel. A en croire le directeur de la communication et des relations publiques de la Présidence du Faso, un dispositif est mis en place pour contrôler et traiter les alertes reçues.

Aussi, rassure-t-il, les appels et les messages des citoyens sont confidentiels et gratuits.

Djourmité Nestor Noufé a par ailleurs demandé aux personnes physiques et morales de privilégier ce canal de communication officiel afin de se conformer aux textes en vigueur en matière de communication.

Il invite « l’ensemble des Burkinabè à une franche collaboration et de se départir des fausses alertes ».

 Le Service d’information du gouvernement (SIG)

Articles similaires

Carnet d’audiences du Chef de l’Etat à Fada : l’insécurité et le développement au centre des préoccupations

Ouaganews

Burkina : 865,5 milliards de FCFA de recettes propres mobilisées à fin mai 2022

Ouaganews

Burkina/VIIIe législature : Bala Sankandé réélu 123/127

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.