OUAGANEWS
A la UneSociété

Mahamadou Bonkoungou : En l’absence d’engagement politique, une contribution sécuritaire ?

Nous avons reçu un écrit de Issa Bâ, aspirant au diplôme de Master en journalisme, portant sur la sécurité nationale. L’auteur dudit article interpelle le richissime homme d’affaires burkinabè, Mahamadou Bonkoungou, PDG d’EBOMAF, à apporter sa contribution à l’effort sécuritaire national. Lisez plutôt.

Mahamadou Bonkoungou est de retour à Ouagadougou. Malgré ses annonces de refus de promesse politique, il pourrait bien contribuer à l’effort sécuritaire national, en apportant sa contribution et ses dons.

A l’inauguration de Bonkoungou Distribution à Ouagadougou le 26 mars 2022, Mahamadou Bonkoungou démentait la rumeur de son engagement politique face à la presse. Terminant son discours, il avait été on ne peut plus clair : « la question politique au Burkina Faso n’est pas à l’ordre du jour à mon niveau et je ne souhaite pas que Dieu me la mette en tête ».

Cependant pour que la politique soit durable au Burkina, il faut continuer à repousser et éradiquer ce terrorisme grandissant qui pullule dans le pays. Nos forces de défense et de sécurité y sont à la tâche et en première ligne.

Elles se battent quotidiennement pour contrer cet ennemi qui tue nos femmes, frères et enfants. M. Bonkoungou, fierté nationale, est le principal mécène de la promotion de notre pays. Il est par conséquent, incontestable qu’il ne se serait pas risquer à implanter Bonkoungou Distribution à Ouagadougou, s’il n’était pas certain de la pérennité de notre nation.

Il avait déjà collaboré dans ce sens, dès décembre 2019. En effet, Liza Transport International, filiale du Groupe EBOMAF avait fait parlé son cœur, en donnant à la gendarmerie nationale, un véhicule de type Pick-up, dans le souci de contribuer au renforcement de la sécurité.

Rappelons-nous également qu’en cas de victoire des Etalons à la CAN 2021 au Cameroun, le PDG du Groupe EBOMAF avait promis la coquette somme de 400 millions de francs CFA à ceux-ci. Mais la malédiction s’étant à nouveau abattu sur eux, cet argent reste sans preneur. Peut-être pas pour tout le monde. N’en profiterait-il pas pour soutenir nos armées ?

Issa Bâ

Articles similaires

Le Conseil constitutionnel rejette la requête de la défense

Ouaganews

Ravitaillement des localités à fort défi sécuritaire au Burkina : l’appel à une solidarité agissante

Ouaganews

Burkina/ : le groupe parlementaire CDP apporte son soutien aux blessés des attaques terroristes

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.