OUAGANEWS
A la Une Economie & Développement

Ouagadougou : la Coordination des associations de commerçants invite ses membres à payer leurs taxes communales

L’on se souvient qu’en fin d’année 2020, la maire de la ville de Ouagadougou, Armand Béouindé, avait lancé le SYCOTAX, une plateforme permettant le recensement et la localisation de tous les contribuables, de numériser les impositions et les taxations, de systématiser la collecte des impôts et taxes, ainsi que de simplifier les paiements par les contribuables.

Aujourd’hui, le système est au cœur d’une discorde entre les commerçants de la ville de Ouagadougou. Certaines associations de commerçants rejettent le nouveau système et d’autres associations l’encouragent. C’est le cas de la Coordination des associations de commerçants.

En effet, la coordination a tenu une conférence de presse, ce mardi 8 juin 2021, à Ouagadougou, pour appeler les commerçants à payer les taxes, pour le bonheur de la population. Cette sortie médiatique, selon cette structure, est une réponse à certaines coordinations qui disent être des commerçants et invitent les autres à ne pas s’acquitter de leurs taxes.

Les responsables de la coordination, au cours de la conférence de presse (micro)

Selon Kabré Bazou, secrétaire général de l’Unité d’action des commerçants, le but de la rencontre de ce matin, est d’accompagner le maire de la commune de Ouagadougou dans son projet de réformer la collecte des taxes et d’inviter ses membres à s’acquitter desdites.

Consciente que le nouveau système de collecte ne se limite pas seulement aux commerçants, la coordination s’est également adressée aux autres domaines d’activités : « Nous invitons les populations de Ouagadougou, les entreprises formelles, les unités économiques informelles, tous ceux qui exercent dans le commerce, l’artisanat, les services, la transformation ou la production et l’agro-pastoral à réserver un accueil chaleureux aux collecteurs des taxes », a martelé le SG Bazou Kabré.

La coordination dit entreprendre des campagnes de sensibilisation, à travers les marchés et yaars de la ville de Ouagadougou, pour mobiliser les commerçants à accepter le nouveau système de collecte des taxes.

Le but final des recettes de la taxe d’occupation du domaine public, selon la fiche technique de la plateforme « SYCOTAX » est de financer des projets ambitieux en matière d’investissement dans les voiries, l’assainissement et d’autres aménagements. Quant à celles des droits de la place dans les marchés, elles doivent servir à assainir les marchés non aménagés, en y prévoyant des systèmes de traitement des ordures, des toilettes publiques et des systèmes d’assainissement des alentours des marchés.

Théophile P. Kaboré/Ouaganews.net

Articles similaires

Côte d’Ivoire : l’opposition appelle à la désobéissance civile

Ouaganews

Gestion 2018 du gouvernement : une tendance baissière des dépenses irrégulières

Ouaganews

Musique religieuse : décès de Zidwemba Germaine, pionnière de la musique chrétienne au Burkina

Ouaganews

Laisser un commentaire