OUAGANEWS
A la Une Médias

Propos discourtois envers Roch Kaboré : l’ambassadeur du Burkina à Paris répond à Vincent Hervouet d’Europe 1

Une lettre de protestation de l’ambassadeur du Burkina en France, Alain Francis G. Ilboudo, adressée à la présidente d’Europe 1, Constance Benqué, le 8 juin 2021, suite aux propos du journaliste Vincent Hervouet sur cette radio, qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux, suite aux attaques terroristes au Burkina, notamment celle de Solhan, qui a fait plus d’une centaine de morts. Ce dernier a tenu des propos discourtois envers le chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré et a aussi, traité l’armée burkinabè d’une armée « papier »

C’est avec consternation que j’ai écouté le lundi 07 juin 2021, sur la radio Europe l, la chronique intitulée « Regard international » du journaliste Vincent Hervouet, suite à l’attaque terroriste perpétrée dans la nuit du 04 au 05 juin 2021, dans le village de Solhan au Burkina Faso.

Je vous adresse la présente lettre de protestation pour dénoncer les propos mensongers et irrespectueux tenus par ce journaliste dans sa chronique.

« L’analyse » caricaturale de Vincent Hervouet a pour seul but de distordre volontairement l’information, sans tenir compte du nécessaire équilibre dans le traitement de toute information. Que dire alors du principe sacré de la responsabilité sociale du journaliste dont il foule aux pieds les règles élémentaires.

J’en veux pour preuve, les informations erronées diffusées par Vincent Hervouet :

« Le détail qui s’avère essentiel, c’est que les 200 tueurs à motos sont revenus, le soir même du massacre. Entre-temps, les habitants avaient ramassé les corps, les tri-porteurs servant de corbillard, l’armée burkinabè a débarqué, elle a compté trois fosses communes, 160 cadavres, 20 enfants, j’espère qu’on les a mis avec leurs parents, record terrible, record battu ».

Le Burkina Faso est en proie au terrorisme certes, mais n’est pas au bord de l’effondrement comme veut le faire croire Vincent Hervouet à ses auditeurs. Au Burkina Faso, il y a un président respectable et respecté, à la tête d’un Etat souverain. Un président démocratiquement réélu le 22 novembre 2020 et reconnu par la communauté internationale, contrairement aux allégations tenues par ce journaliste inculte dans sa chronique qui dit que « le président Kaboré a été réélu, il y a deux ans ».

Du reste, s’il n’existait pas d’Etat au Burkina Faso, Hervouet ne se contredit-il pas quand il reconnaît que « le ministre français des affaires étrangères, Jean Yves Le Drian, se rendra cette semaine au Burkina où il verra le Président Kaboré ».

Le Burkina Faso est doté d’une armée républicaine qui mène un travail formidable dans cette guerre asymétrique qui nous est imposée par des hommes armés sans foi ni loi au nom d’une idéologie aux antipodes de toute croyance religieuse, contrairement aux contre-vérités du journaliste qui affirme encore de façon délibérée que « l’armée burkinabè est une armée de papier ».

Ensuite, je noterai que Vincent Hervouet a manqué de courtoisie à l’égard du chef de l’Etat du Burkina Faso et a fait preuve de légèreté dans le traitement de l’information, en donnant à entendre un « commentaire sensationnel, alarmiste et tendancieux », qui ignore les efforts des autorités burkinabè et des forces de défense et de sécurité dans la lutte contre le terrorisme.

Enfin, il faut savoir que face à l’hydre terroriste, les Burkinabè dans leur grande majorité font montre de résilience, soutiennent leurs autorités politiques et leurs forces de défense et de sécurité dans cette guerre.

Veuillez agréer, Madame la Présidente, l’expression de mes salutations sincères.

 

Alain Francis Gustave Ilboudo

Commandeur de l’Ordre de l’Etalon

159, Boulevard Haussmann, 75008. Tel : 0143 59 90 63. Fax : 0142 56 50 07.

Courriel : contact@ambaburkina-fr.org

Articles similaires

Burkina/Réconciliation nationale : « Nous ne négocierons pas avec les terroristes » Zéphirin Diabré

Ouaganews

ENAM : 850 énarques en formation militaire à Bobo-Dioulasso

Ouaganews

Supposée campagne déguisée : le CSC invite l’ensemble des parties prenantes à la retenue dans leurs déclarations

Ouaganews

Laisser un commentaire