OUAGANEWS
Société

Simulation de la rentrée parlementaire de l’AVDD : quel rôle doivent jouer ses 71 membres ?

Le gouvernement jeunesse Burkina de l’Association des volontaires pour le développement durable (AVDD) a fait sa rentée parlementaire ordinaire, ce dimanche 23 octobre 2022 à Ouagadougou. Cette session parlementaire est la première de ce parlement de 71 membres.

Renforcer les capaciter des jeunes en matière de leadership, c’est la démarche dans laquelle le gouvernement jeunesse Burkina s’est engagé, depuis sa création en 2016. En effet, le gouvernement a fait sa rentrée parlementaire et ministérielle,  ce dimanche 23 octobre 2022 à Ouagadougou. La présentation de la politique générale a fait l’objet de cette rencontre.

« Il faut noter que le parlement jeunesse Burkina a pour rôle de faire une simulation d’assemblée nationale du Burkina. L’objectif visé de cette session, c’est de permettre aux jeunes de s’impliquer dans des questions publiques et dans les politiques. Aussi, montrer que nous, en tant que jeunes, on a un rôle à jouer dans le développement de notre patrie. », a notifié Linda Traoré, présidente du parlement jeunesse Burkina.

De ce qui ressort des grandes priorités de cette rencontre, la première ministre du gouvernement jeunesse Burkina, Djemila Shérita Guiro, souhaite avec son gouvernement, travailler sur les questions de la sécurité et de la communication. Selon elle, « la communication est très importante, du fait de par notre manière de communiquer sur les réseaux sociaux affecte les forces de défense et de sécurité. Nous allons également, nous pencher sur le domaine humanitaire qui d’ailleurs, est énormément touché, car nous avons les déplacés, et aussi la crise alimentaire qui touche la population, de façon indirecte. Alors, nous comptons travailler fortement sur ces grands axes, afin d’apporter notre pierre au développement du Burkina Faso. »

Par ailleurs, pour ce qui est de la situation sécuritaire qui prévaut dans le pays, la présidente souhaite, en tant que jeune, mener le combat d’avoir une place dans les prises de décisions du gouvernement du Faso. Car pour elle, cette question concerne les jeunes, car selon  elle, les jeunes sont à la fois les victimes et les bourreaux.

Ahoua KIENDREBEOGO/OuagaNews

Articles similaires

Attaque de Solhan : les terroristes sont bel et bien revenus sur les lieux (Issoufou Sow, 1er adjoint au maire)

Ouaganews

Fonds PISCCA : l’ambassade de France se réjouit de la participation de la société civile burkinabè

Ouaganews

Burkina : les réjouissances et évènements festifs sont interdits, après minuit

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.