OUAGANEWS
A la Une Société

Assassinat de Thomas Sankara : le Balai citoyen debout pour la justice

En prélude à la commémoration de l’assassinat de Thomas Sankara, le Balai citoyen a animé une conférence de presse le mercredi 14 octobre 2020, à Ouagadougou.

Le dossier judiciaire et la création d’une bourse doctorale Thomas Sankara ont été les principaux points abordés au cours de la conférence de presse animée par le Balai citoyen le mercredi 14 octobre 2020, à Ouagadougou.

Désormais une bourse doctorale Thomas Sankara existe grâce au Global partnership network (GPN) basé à l’université de Kassel en Allemagne. Ce projet a pu voir le jour grâce à l’engagement du Balai citoyen et d’autres mouvements du GPN, a fait savoir le conférencier, Eric Ismael Kinda.  « Le Burkina Faso tout entier doit être fier de cet acte du GPN.

Le peuple burkinabè doit être fier de l’œuvre et de la vision du camarade Thomas Sankara qui séduit encore le monde entier », a-t-il déclaré. La bourse sera décernée chaque année à 12 personnes à travers le Burkina, l’Afrique et l’Asie sur sélection de dossiers de recherche en doctorat dans des domaines comme l’économie, l’agriculture et les finances.

Sur le dossier judiciaire, le mouvement s’est dit déçu que depuis 23 ans,  que la plainte contre X a été déposée pour l’assassinat de Sankara, n’ait pas encore connu une suite. Les conférenciers ont toutefois noté quelques avancées.

« Il y eut des périodes difficiles où le dossier n’a connu aucune avancée. Puis vint l’insurrection, avec à la clé une transition qui a permis de rouvrir le dossier avec plusieurs actes ayant permis des avancées notables.

Il s’agit de l’inculpation de plusieurs, dont Blaise Compaoré et Gilbert Diendiéré, la transmission d’une partie de documents déclassifiés en lien avec l’assassinat du président du CNR et de ses compagnons par le France, l’expertise balistique et l’émission de mandats d’arrêt contre Blaise Compaoré et Hyacinthe Kafando », a détaillé M. Kinda. C’est pourquoi le mouvement souhaite une « célérité » dans le traitement du dossier.

Le Balai citoyen entend marquer la journée du 15 octobre à travers des projections de films retraçant le parcours de Sankara à Ouagadougou et dans d’autres localités du pays. Une procession de 33 personnes quittera ce jeudi matin le mémorial Thomas Sankara pour aller remettre une lettre au palais de justice.

Ahmadou Bayala

Articles similaires

Tournée du PM au Kénédougou : Christophe Dabiré échange avec les forces vives sans langue de bois

Ouaganews

Engagement politique : « Femmes, investissez l’arène ! »

Ouaganews

Situation au Mali : la CEDEAO appelle au retour à l’ordre constitutionnel

Ouaganews

Laisser un commentaire