OUAGANEWS
A la UneSociété

SOS pour le Loroum : les élus locaux appellent à une prompte réaction des autorités

Dans une déclaration, les élus (députés et maires) des communes de la province du Loroum lancent un appel au gouvernement à assister urgemment la population de la province où la situation sécuritaire se dégrade de plus en plus. Lisez plutôt.

Depuis la dégradation sécuritaire au Burkina Faso en 2017, la province du Loroum est en proie à des attaques terroristes récurrentes.

Malgré les multiples efforts conjugués des dirigeants, des FDS et de nos vaillants VDP pour le rétablissement de la sécurité dans la province, nous assistons toujours à des déplacements massifs de populations fuyant leurs villages, laissant tout derrière elles.

Les multiples appuis à la population et les efforts de guerre fournis n’ont pas permis d’atteindre les résultats escomptés.

En cette année 2021, pendant que nous espérions voir une accalmie de la situation, nous assistons avec impuissance, à la dégradation de la sécurité dans la province. Cette situation, conjuguée à la crise alimentaire, met à rude épreuve la résilience de la population et de jour en jour, nos espoirs s’amenuisent.

Aux derniers constats :

  • la ville de Titao, jadis réputée lieu de refuge d’une grande partie des déplacés de la province, est encerclée par des terroristes et il est difficile de trouver une porte de sortie,
  • nos vaillants VDP manquent de vraies armes pour défendre la province, malgré leur détermination ;
  • nous assistons avec amertume à de simples survols des zones sans exécution des missions de frappe, ne serait-ce que des tirs de sommation ;
  • le 9 décembre 2021, des VDP, dans l’exercice des missions de sécurisation et de défense de la province sont tombés dans une embuscade et dont le sacrifice semble être sans importance ;
  • la RN23 est sous le contrôle des terroristes qui procèdent à des vérifications d’identités et à des enlèvements de personnes et de véhicules dont une ambulance,
  • l’arrêt du trafic routier et du ravitaillement de la ville de Titao,
  • des VDP et des civils ont été également tués dans l’attaque de Ouindigui  le 12 décembre 2021 et jusqu’à présent, nous attendons des interventions et du renfort qui se font attendre pour enlever et enterrer les corps,

Nous, élus députés et maires des communes de la province du Loroum, lançons un appel au gouvernement à :

  1. Donner des moyens nécessaires aux VDP et FDS pour faire face à l’adversaire,
  2. Diligenter le ravitaillement de la population en biens de première nécessité, en dégageant les occupants de la RN23,
  3. Prendre les mesures nécessaires au retour effectif des déplacés dans leur village d’origine.

Puisse le Tout Puissant toucher les cœurs sensibles et donner la force aux décideurs, FDS et VDP pour sauver la province du Loroum.

Titao, le 14 décembre 2021.

Ont signé :

Boukary Jacques Niampa, député

Boureima Barry, député

Irisso Mandé, maire de Titao

Ousmane Ouermi, maire de Bahn

Mamoudou Younga, maire de Ouindigui

Balsac Nacanabo, maire de Sollé

 

 Le titre est de la Rédaction/Ouaganews

Photo VDP (archives)

Articles similaires

Burkina : chefs traditionnels et coutumiers à l’école du renforcement de la cohésion sociale

Ouaganews

Burkina : 11 personnes tuées dont 7 soldats dans deux attaques, une vingtaine de terroristes neutralisés

Ouaganews

Burkina : 34 terroristes neutralisés, 4 militaires et 9 VDP tués (Armée)

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.