OUAGANEWS
A la UneReligion

Tridum pascal : le message de son Eminence Philippe Ouédraogo

Pour la commémoration du Tridum pascal, l’archevêque de Ouagadougou, Philippe Ouédraogo a livré un message à l’endroit des chrétiens, ce 14 avril 2022, à Ouagadougou. Un message qui entre dans la préparation de la fête de Pâques, et qui invite aussi, les uns et les autres au partage et à œuvrer à la paix.

Le carême chrétien est un temps de grâces, où chaque chrétien est appelé à renouveler sa foi. En effet, les quarante jours de carême chrétien se bouclent chaque année, par la semaine sainte. Cette dernière semaine est dite sainte, car elle renferme les trois jours saints, appelés en latin, le Tridum pascal.

« L’Eglise célèbre solennellement dans un triduum sacré, les mystères les plus grands de notre rédemption, de notre salut, par des célébrations particulières. La fête de Pâques commémore et célèbre la mort et la résurrection de notre Seigneur Jésus Christ. Il est vraiment mort et  ressuscité, le troisième jour. Sa résurrection est l’entrée dans une vie nouvelle.», s’est exprimé le cardinal Philipe Ouédraogo.

Par ailleurs, le cardinal n’est pas resté indifférent à la crise sécuritaire que traverse le Burkina. Il a de ce fait interpellé les uns aux autres à être sensibles à ce fléau que connaît le pays. Il dit à ce propos, qu’une initiative a été prise entre frères musulmans et chrétiens, le 13 avril 2022, dans le sens de la « Cohésion sociale et la fraternité humaine ». Egalement, dans cette même soirée, pour marquer leur solidarité, chrétiens et musulmans ont fait un geste à l’endroit des déplacées internes par des dons de matériels.

«  Au-delà du soutien matériel, il s’agit avant tout, de partager les joies et les peines des uns et des autres qui font partie de toute vie humaine, car comme nous l’enseigne le Pape François, une douleur partagée est réduite de moitié et une joie partagée est doublée. ».

Enfin, l’archevêque de Ouagadougou invite à mettre tout en œuvre pour abattre les murs de la haine, de l’hostilité, de l’incompréhension, de l’extrémisme, de la violence, afin de construire des ponts de compréhension, de respect mutuel, de tolérance, de fraternité et d’amour.

Ahoua KIENDREBEOGO

(Stagiaire)/OuagaNews.net

Articles similaires

Burkina/Agent judiciaire de l’Etat : Karfa Gnanou officiellement installé

Ouaganews

Situation nationale : une coalition recommande à Paul Henri Damiba la Russie pour un partenariat

Ouaganews

« Gabriel Tamini m’a dit qu’il venait de la part de Blaise Compaoré et qu’il avait besoin de moi pour un coup d’Etat », Denis Bicaba, témoin

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.