OUAGANEWS
A la Une Santé

Validation du plan quinquennal de l’ABAPE : pour une meilleure prise en charge des enfants autistes

L’Association burkinabè d’accompagnement psychologique et d’aide à l’enfant (ABAPE) a organisé, ce mercredi 9 décembre 2020, à Ouagadougou, un atelier pour valider son plan quinquennal 2021-2025.

L’Association burkinabè d’accompagnement psychologique et d’aide à l’enfant (ABAPE) veut valoriser l’éducation inclusive des enfants autistes et déficients intellectuels. Pour ce faire, elle a tenu, ce mercredi 9 décembre 2020, à Ouagadougou, un atelier pour valider son plan quinquennal 2021-2025.

Selon le coordonnateur de l’ABAPE, Boukari Pamtaba, depuis 2011, son association a mis des stratégies en place pour développer les compétences des enfants, au niveau relationnel, pédagogique et comportemental et progressivement, les intégrer dans le système d’éducation classique.

Ainsi, il a indiqué qu’au regard des actions de l’ABAPE sur le terrain, ils ont élaboré un plan stratégique pour être beaucoup plus opérationnels sur le terrain. Boukari Pamtaba a cité les grands axes de ce plan quinquennal : «  notre intervention précoce en faveur des enfants, au niveau du préscolaire, le renforcement des capacités des acteurs du monde éducatif sur le terrain, l’autonomisation de son centre de prise en charge éducative pour enfants autistes et déficients intellectuels, la mobilité du personnel ».

Le coordonnateur de l’ABAPE a donc demandé à l’Etat de renforcer les actions des structures existantes sur le terrain, pour qu’elles puissent répondre de façon spécifique, aux attentes des parents, pour le bonheur de ces enfants qui ont un handicap mental.

Pour le chargé du programme Education de l’ONG Light for the world, Philippe Compaoré, sa structure accompagne l’ABAPE depuis 2013, dans la prise en charge des enfants autistes et handicapés. « Nous les accompagnons dans beaucoup de domaines, notamment le renforcement des capacités et quelques investissements, en termes de mobilier pour les aider à mieux prendre en charge les enfants handicapés dans les centres », a-t-il souligné. Philippe Compaoré dit être heureux de l’élaboration et la validation du plan quinquennal. « Avec un plan quinquennal, ils ont la chance de pouvoir le soumettre à d’autres partenaires techniques et financiers et pouvoir mobiliser plus de ressources », a noté Philippe Compaoré.

Lasso SAMA

 

Articles similaires

Protection des données à caractère personnel : la CIL dispose d’une nouvelle loi plus adaptée

Ouaganews

Arts plastiques : « Wekré-Eclosion », pour incarner la résilience

Ouaganews

CHR de Koudougou : L’équipe médicale chinoise a repris ses consultations régulières

Ouaganews

Laisser un commentaire