OUAGANEWS
A la Une Economie & Développement

9ème édition des JNC Etat-ONG-AD-fondations : la création des emplois au profit des jeunes et femmes au centre des échanges

Placée sous la présidence de Christophe Joseph Marie Dabiré, Premier ministre, le Ministère de l’économie, des finances et du développement, en partenariat avec le Secrétariat permanent des ONG (SPONG) a organisé les 16 et 17 septembre 2021 à Ouagadougou, la 9èmeédition des Journées nationales de concertation (JNC) Etat–Organisations non-gouvernementales (ONG)-associations de développement-fondations.

Cette édition a été placée sous le thème : « la problématique du chômage et de l’insertion socioprofessionnelle des jeunes au Burkina Faso : quelles stratégies et synergie d’action entre l’Etat et les ONG/AD pour l’accès des jeunes à des emplois décents ? ». Ces rencontres ont pour objectif, de promouvoir et de renforcer le partenariat entre l’Etat et les ONG, les associations de développement et les fondations.

Des échanges des participants sur le thème, il est ressorti la nécessité d’une meilleure coordination des actions sur le terrain entre l’Etat et ses partenaires associatifs, une promotion de l’entreprenariat, dès les premiers moments de la scolarisation et une meilleure stratégie de mobilisation des ressources financières pour accompagner l’Etat dans sa politique de résorption du chômage et de promotion d’emplois décents pour les jeunes. Les participants ont convenu de la nécessité d’allier formation professionnelle et entreprenariat pour parvenir à une bonne promotion d’emplois décents pour les jeunes.

Des participants à la cérémonie

Les JNC se sont achevées par un échange direct entre les participants et le Premier ministre, qui a salué la remarquable contribution des partenaires associatifs au développement du Burkina Faso et les a exhortés à faire une bonne collaboration des enseignements tirés des échanges en vue d’apporter les solutions idoines à la promotion du plein emploi pour les jeunes.

Selon le Premier ministre, le Gouvernement de son côté, a œuvré de façon significative durant la période 2016-2020, avec le concours de tous les acteurs de développement, à maintenir une croissance économique moyenne de 5%, en dépit des défis sécuritaire et sanitaire.

Ces efforts ont permis de réduire la pauvreté, grâce notamment à la création de près de 300 000 emplois décents. Malgré ces résultats appréciables, pour le chef du gouvernement, il existe encore bien des défis à relever pour consolider le développement du Burkina Faso et pour lequel le Gouvernement a adopté au mois juillet 2021, le Plan national de développement économique et social (PNDES), phase II dont un des défis est la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes. Dans ce sens, il  a annoncé que le gouvernement burkinabè s’est engagé à créer 600 mille emplois à l’horizon 2025, au profit des jeunes et femmes.

Sur la période 2016-2020,  les ONG, les AD et les fondations ont mobilisé et investi plus de 600 milliards de francs CFA dans les projets et programmes de développement au profit des populations, sur l’ensemble du territoire burkinabè.

Moussa Wandaogo/Ouaganews

Articles similaires

Burkina/attaque terroriste au Soum : le drapeau américain en berne en signe de solidarité aux victimes

Ouaganews

3e session extraordinaire parlementaire : la révision du code électoral en vue

Ouaganews

Congo-Brazzaville : une élection pliée d’avance

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.