OUAGANEWS
A la UneElections couplées 2020

Région du Centre/ Présidentielle 2020 : « Je vais mettre en place un gouvernement de réconciliation nationale qui inclut le MPP » Zéphirin Diabré

L’Union pour le progrès et le changement (UPC), a organisé, ce dimanche 15 novembre 2020, au Stade municipal de Ouagadougou, son meeting régional du Centre. Les militants et sympathisants du parti du lion ont témoigné leur engagement et détermination à porter le candidat au pouvoir d’État et, par la même occasion, lui octroyer la majorité de députés à l’Assemblée nationale.

Les militants et sympathisants de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) de la région du Centre sont déterminés à élire leur candidat, Zéphirin Diabré, président du Faso, à l’issue de l’élection présidentielle du 22 novembre 2020. En effet, c’est avec triomphe que les militants et sympathisants de l’UPC, mobilisés au Stade municipal de Ouagadougoun, ce dimanche 15 novembre 2020, ont accueilli leur champion.

A l’entame du meeting, le directeur provincial de la campagne, Rabi Yaméogo, a salué la mobilisation de la population du Centre. Il a témoigné le soutien des militants et sympathisants de l’UPC de la région du Centre au candidat à la présidentielle, Zéphirin Diabré.

Zéphirin Diabré, pour sa part, a salué l’engagement des populations de la région du Centre autour de sa candidature. Il leur a donc promis de travailler, une fois élu président du Faso, pour l’intérêt de toute la population Burkinabè. Il a pris l’engagement de travailler à lutter contre l’insécurité, le chômage, la corruption et à réconcilier les burkinabè.

Militants et sympathisants de l’UPC au Stade municipal de Ouagadougou

« Je vais mettre en place un gouvernement de réconciliation nationale qui va inclure le MPP qu’on aura battu. Aujourd’hui, notre pays a besoin que toutes les forces et les intelligences soient réunies pour trouver des solutions aux défis qui nous assaillent », a soutenu le candidat Zéphirin Diabré. Il a également d’autres projets importants à mettre en œuvre, une fois à Kosyam. Parmi ces projets, il a noté la révolution industrielle.

« On ne se développe pas si on n’a pas une industrie. Il faut que nous arrêtions d’être un pays qui achète tout », a-t-il indiqué. Le candidat de l’UPC a donc appelé les populations burkinabè à le voter massivement le 22 novembre 2020 afin qu’il puisse mettre en œuvre son programme pour le développement du Burkina Faso.

Lasso Sama

Articles similaires

Burkina/Covid-19 : le test de prélèvement pour les voyageurs est de 50 000 FCFA

Ouaganews

Burkina Faso/Congrès MPS : Yacouba Zida sera arrêté dès son arrivée à l’aéroport de Ouaga

Ouaganews

Crise sécuritaire au Burkina : le gouvernement lance une collecte de fonds

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.