OUAGANEWS
A la UneLibres propos

A Yéli Monique Kam du MRB : « Madame, tous les Peulhs ne sont pas des terroristes ! » Amadou D. Dicko

Nous avons reçu cette lettre d’Amadou Diemdioda Dicko, homme politique burkinabè adressée à Yéli Monique Kam, présidente du Mouvement pour la renaissance du Burkina (MRB), dans laquelle il s’indigne de la stigmatisation des Peulhs. Lisez plutôt !

 A ma sœur Yéli Monique Kam !

J’ai lu avec beaucoup de stupéfaction et d’indignation votre communiqué de presse en date du 16 juin 2022. J’avoue que vos propos haineux m’ont donné des frissons au dos et me laissent dans une foule d’interrogations.

Pour la première fois, une personnalité politique aspirant à la magistrature suprême, dénonce publiquement une frange de la population burkinabè sur la question du terrorisme, ce fléau qui détruit les fondements de notre vivre-ensemble.

Je voudrais juste vous poser quelques questions, vous, mère de l’humanité comme j’aime à nommer la femme : Avez-vous compté le nombre de Peulhs tués par les Peulhs? Quelle est la source de votre information selon laquelle il vous revient que les Peulhs sont des terroristes ? A notre connaissance, ces sinistres individus sont qualifiés d’ ‘’Hommes armés non identifiés  » (HANI).

Ma sœur, vous venez de porter un coup de semonce à la cohésion sociale que vous  semblez prôner. A mon avis, vous faites des amalgames (Peulhs et terroristes) parce que vous ne connaissez pas votre pays encore moins ce que renferme le mot « Peuh » ? Vous vous en prenez à l’ensemble des communautés sahéliennes dans lesquelles les Peulhs occupent une place centrale.

L’identité peulh va au-delà du groupe ethnique peulh, elle regroupe l’ensemble des peuples du Sahel (Peulh, Tamacheq, Sonraï, Fulcé, Mossi, Maure, Haoussa, Bissa, Gourmantché…). Le Peulh est une identité culturelle, comme l’est le Mandinka pour les peuples du Mandé (Bobo, Dioula, Bambana, Samo…).

Les peuples du Sahél se caractérisent par un comportement et des traits identitaires communs que sont : le turban ou le voile, le bâton, le boubou, l’élevage, et l’Islam comme religion.

Par vos déclarations dangereuses, communautaristes  et non conformes à la vérité sur les Peulhs, c’est tout le Sahel burkinabè et la 2ème composante communautaire du Burkina que vous jetez en pâture !

Tous les Peulhs ne sont pas terroristes et tous les terroristes ne sont pas Peulhs ! Madame, de grâce et avec tout le respect que je vois dois, n’ensemençons pas la graine de la haine dans notre cher Faso !

Fraternellement

Amadou Diemdioda Dicko

 

Articles similaires

Tchad/Décès d’Idriss Déby Itno : son fils Mahamat Idriss lui succède pour 18 mois

Ouaganews

Bon à savoir : le nouveau seuil international de pauvreté est de 2,15 dollars (Banque mondiale)

Ouaganews

Burkina : Roch Kaboré rend hommage à Thomas Sankara

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.