OUAGANEWS
A la Une Société

Adoption de statuts particuliers : les explications du Ministère de la fonction publique

Le directeur des sorties assistées au Ministère de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, Patoin-Samba Honoré Juste Ouédraogo, a accordé une interview au quotidien Sidwaya, dans laquelle il est revenu sur la portée des huit statuts particuliers adoptés en conseil des ministres du 24 mars 2021.

Le conseil des ministres du mercredi 24 mars 2021 a adopté des statuts particuliers des métiers suivants : promotion et protection des droits humains, gouvernance administrative, métiers structurants comprenant les emplois de chargé d’études et d’analyses, de secrétaire et de chauffeur, infrastructures, mine et énergie, administration et économie financière, eau, agriculture et environnement, santé animale et humaine.

Pour éclairer l’opinion sur ces décisions, le directeur des sorties assistées au Ministère de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, Patoin-Samba Honoré Juste Ouédraogo, a apporté un éclairage dans les colonnes du quotidien Sidwaya. Pour lui, contrairement à ce que certains vont penser, l’adoption de ces statuts particuliers ne donne pas droit à « une revalorisation salariale ». « L’objectif des statuts particuliers n’est pas la revalorisation salariale.

Il est question plutôt de revalorisation statutaire qui peut aboutir à une amélioration de la rémunération, à travers des promotions sous forme de concours ou d’examens professionnels. La loi même prévoit l’adoption des statuts particuliers pour une meilleure organisation des différents métiers. Si, à un certain moment, l’on se rend compte qu’il y a des avantages financiers qui sont observés, il faut savoir que cela n’a rien à voir avec l’objectif des statuts particuliers », a-t-il expliqué.

L’un des avantages de ces statuts particuliers, c’est le fait qu’ils offrent des passerelles pour passer d’un emploi à un autre.  « Les passerelles offrent des possibilités intra-métiers et inter-métiers. Dans la même famille de métiers, un agent peut changer d’emploi ou carrément de métier. Cela permettra la mobilité des agents. Ainsi, des agents qui n’avaient pas de plan de carrière en auront désormais. Il y a par exemple, le cas des chauffeurs qui, lorsqu’ils intégraient la fonction publique, pouvaient aller à la retraite sans évoluer dans leur carrière », a détaillé M. Ouédraogo.

L’autre innovation, a-t-il précisé, est que ces statuts particuliers prennent en compte le système Licence-Master-Doctorat (LMD). C’est dire que désormais, les offres d’emplois dans la fonction publique doivent répondre aux profils LMD. Vous verrez que les concours niveau Licence sont nombreux, pour permettre à la majorité de postuler.

Il a également informé que l’adoption desdits statuts particuliers sera prise en compte dans l’organisation des concours, session 2021. « Cela va se constater, lors des concours d’entrée à la Fonction publique de la session de 2021. Il y aura une amélioration, dans la mesure où les concours seront organisés sur la base de textes prévus par la loi 081-2015.

La loi 081-2015 portant statut général de la fonction publique qui a été adoptée le 24 novembre 2015 et qui est entrée en vigueur en 2016, a prévu la mise en place de nouveaux textes pour remplacer les Textes d’organisation des emplois spécifiques (TOES) », a indiqué le directeur des sorties assistées.

 

W.M.

Ouaganews.net

Articles similaires

28e Assemblée générale des sociétés d’Etat : le PM satisfait des résultats

Ouaganews

Mahamadi Lamine Kouanda du CRP : «Roch Kaboré est le meilleur des 13 candidats»

Ouaganews

Burkina/MATD : le ministre Clément Sawadogo chez des autorités coutumières et religieuses

Ouaganews

Laisser un commentaire