OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

Banque mondiale-Burkina : Clara Ana de Sousa, nouvelle directrice des opérations pour les pays du Sahel

Dans un communiqué de presse diffusé le 1er juillet 2021, la Banque mondiale a annoncé la nomination de Clara Ana De Sousa au poste de directrice des opérations pour les pays du Sahel comprenant le Mali, le Burkina Faso, le Tchad et le Niger avec résidence à Bamako. Elle remplace à ce poste Soukeyna Kane de nationalité sénégalaise.

Suite à sa nomination, Mme De Sousa a indiqué que « C’est un plaisir de revenir au Mali en tant que directrice des opérations, après avoir eu la chance de travailler dans ce pays, il y a onze ans. La Banque mondiale est activement présente dans le Sahel et a fait de cette région un axe prioritaire des programmes de l’Association internationale de développement (IDA) avec l’adoption d’une approche intégrée dans le cadre de l’Alliance Sahel », a indiqué Mme De Sousa.

Auparavant responsable de l’administration et de la reconstitution des ressources de l’IDA au sein du service Stratégie et opérations, la Mozambicaine est entrée à la Banque mondiale en juin 2005, en tant qu’économiste senior chargée des questions de politique économique pour la Région Amérique latine et Caraïbes, avant de gravir progressivement les échelons de l’institution au sein de la région Afrique. Clara Ana de Sousa a notamment été responsable des opérations pour l’Angola et Sao Tomé-et-Principe et économiste senior pour le Mali.

Au titre de ses nouvelles fonctions, elle aura pour priorité de veiller à ce que les programmes financés par la Banque mondiale permettent d’atténuer les conséquences sociales et économiques de la Covid-19, créent des emplois et favorisent une croissance inclusive et durable au Mali, au Burkina Faso, au Tchad et au Niger.

Avant de rejoindre l’institution de Bretton Woods, Mme De Sousa a été directrice exécutive à la Banque du Mozambique, ainsi que directrice d’études et maître de conférence à la Faculté d’économie de l’Université Eduardo Mondlane à Maputo (Mozambique).

Le cadre de partenariat entre le Burkina Faso et la Banque mondiale 2018-2023 se concentre sur trois objectifs. Le premier objectif est de développer le capital humain et les mécanismes de protection sociale. Le deuxième objectif est d’accélérer la croissance économique et la création d’emplois, notamment grâce à la promotion du secteur privé et le dernier est de renforcer la gouvernance et favoriser la participation citoyenne.

Moussa Wandaogo/OuagaNews

Articles similaires

Coris Bank International : Idrissa Nassa inaugure sa première agence à Bissau

Ouaganews

Urgent : Boukare Sawadogo dit Moega recherché par la gendarmerie

Ouaganews

Burkina/secteur financier : l’ITFC accorde 20 millions d’euros à Coris Bank International pour le financement des PME

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.