OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

Bon à savoir : Qu’est-ce que l’affacturage ?

L’Assemblée législative de la Transition (ALT) a adopté le 13 juin 2022, la loi relative à l’activité d’affacturage au Burkina Faso qui est une activité bancaire. Ouaganews.net vous apporte quelques éclaircissements sur cette technique de gestion financière.

Qu’est-ce que l’affacturage ?

L’affacturage (factoring) est une opération de gestion financière par laquelle un établissement spécialisé, appelé le factor (affactureur) accepte de régler les créances qu’une entreprise détient sur ses clients, en contrepartie du transfert à son profit de ses créances et d’une rémunération, consistant en des commissions et agios. Ainsi, le factor paie l’entreprise de manière anticipée et il se charge du recouvrement des créances ainsi transmises auprès des débiteurs, au risque de devoir supporter l’éventuelle insolvabilité de ces derniers.

L’affacturage est une pratique déjà courante dans l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), en particulier au Burkina Faso et la loi votée permettra de promouvoir davantage ce type de financement.

Quels sont les différentes formes d’affacturage ?

 La gestion financière distingue 5 types d’affacturage.

L’affacturage classique, adapté aux petites entreprises, est l’opération par laquelle l’entreprise cède ses factures au factor en échange d’un financement immédiat.

L’affacturage notifié non géré ou semi-confidentiel consiste à céder au factor les créances notifiées, mais  l’entreprise garde en interne la relance et l’encaissement des factures de ses clients. Il est adapté aux entreprises au chiffre d’affaires élevé.

L’affacturage non notifié ou affacturage confidentiel permet à l’entreprise de conserver la gestion du poste client et les règlements sont financés par une société d’affacturage, mais les clients ne sont pas informés de la souscription au contrat.

L’affacturage inversé ou reverse factoring dans laquelle l’entreprise mandate par avance le factor pour régler ses fournisseurs. Les fournisseurs doivent alors signer un accord autorisant l’établissement de factoring à payer à la place de l’entreprise.

L’affacturage import-export qui comporte 2 formes. L’affacturage import permet à l’entreprise de financer les opérations d’importations et de payer les fournisseurs sans attendre l’échéance de la lettre de crédit. Quant à l’affacturage export, il permet de financer et de garantir les créances export.

 Quels sont les avantages de l’affacturage ?

 Le premier avantage est que l’affacturage permet aux entreprises confrontées à des difficultés à financer leur cycle d’exploitation de préserver et de constituer rapidement leurs trésorerie. Le deuxième avantage est qu’il se présente comme une couverture du risque impayé car le factor garantit la totalité des créances qui lui sont transmises.

Le troisième avantage est que l’affacturage permet de diminuer les charges prévues au niveau des entreprises pour recouvrir les créances et les décharges des tâches de suivi, de recouvrement ou encore de relance. Enfin, l’affacturage offre aux entreprises, l’assurance d’un paiement rapide et sûr, de leurs factures clients.

Quel est l’état des lieux de l’affacturage au Burkina Faso ?

Selon le Ministère de l’économie, des finances et de la prospective, beaucoup d’établissements de crédits offrent à leurs clientèles des services d’affacturage depuis longtemps. On peut citer la Société générale Burkina Faso et Fidelis Burkina.

Wandaogo Moussa/Ouaganews 

Articles similaires

Région du Centre/ Présidentielle 2020 : « Je vais mettre en place un gouvernement de réconciliation nationale qui inclut le MPP » Zéphirin Diabré

Ouaganews

Mois de l’arbre 2020 : l’Association des femmes de Yaba plante utile

Ouaganews

Compte rendu du conseil des ministres du 7 octobre 2020

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.