OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

Burkina : 24,77% de marchés publics en procédures exceptionnelles en 2021

Selon le bulletin sur les statistiques annuelles des marchés publics du budget de l’Etat, exercice 2021, le coût des plans de passation des marchés des ministères et institutions en 2021 a été d’environ 635,15 milliards de francs CFA. Près de 24,77% des marchés publics ont été passés en procédures exceptionnelles.

 Le coût des plans de passation des marchés des ministères et institutions en 2021 correspond à 2 156 Dossiers d’appels d’offre (DAO). 523 DAO, soit 24,26% des marchés et représentant un montant 76,82 milliards de francs CFA ont eu leurs avis qui n’ont pas été publiés dans la revue des marchés publics.

1 633 DAO d’un montant d’environ 558,33 milliards de francs CFA ont connu un début de lancement, soit au total 87,91%. Dans ces dossiers, on retrouve les dossiers d’appels à concurrence en attente de délai réglementaire pour l’ouverture, l’évaluation et l’attribution, les DAO en examen des offres par les commissions d’attribution des marchés, les DAO dont les projets de contrat sont en cours d’approbation, les DAO dont les contrats sont approuvés et en attente de notification définitive, en cours d’exécution ou l’exécution est achevée.

Tous les marchés publics en 2021 ont été conclus dans le délai de validité des offres. Cependant, il en ressort toujours un recours très courant aux procédures exceptionnelles en 2021. En effet, soit 24,77% des marchés publics ont été conclus en procédures exceptionnelles pour une norme attendue inférieure à 15%. Cela représente 60,04% en valeur des marchés conclus. Ces procédures exceptionnelles concernent l’entente directe, communément appelée gré-à-gré et les appels d’offres restreints.

Au titre des remises accordées aux pénalités de retard, 74 dossiers ont eu des pénalités précomptées pour un montant de 882,07 millions de francs CFA et 31 dossiers pour les pénalités remises pour un montant de 188,65 millions de francs CFA. Aucun paiement n’a été effectué au titre des intérêts moratoires en 2021.

A.T.M./OuagaNews

Articles similaires

Goundalgou 4 Zone 2 : « l’opération a été un succès » Maxime Koné

Ouaganews

Burkina/Gouvernement-syndicats : reprise du dialogue après 4 ans de suspension

Ouaganews

Burkina : l’architecte Francis Kéré, parmi les 100 personnalités les plus influentes du monde en 2022 (Times)

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.