OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

Burkina : 3 structures de microfinance sous administration provisoire à fin mars 2021 (BCEAO)

Trois Institutions de microfinance (IMF) du « pays des hommes intègres » ont été placées sous administration provisoire à fin mars 2021, a appris Ouaganews.net, en consultant la fiche de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) sur la situation du secteur de la microfinance dans les pays membres de l’Union monétaire ouest-africaine (UMOA). Au total, ce sont 15 IMF qui ont été placées sous administration provisoire, réparties comme suit : 3 dans chacun des 4 pays (Bénin, Burkina Faso, Niger et Togo) et 1 dans chacun des 3 pays (Côte d’Ivoire, Mali et Sénégal).

L’identité des 3 IMF concernées  n’a pas été révélée dans le rapport trimestriel de la BCEAO. Au Burkina Faso, l’exercice de l’activité de microfinance est conditionné par l’octroi d’un agrément accordé par le Ministère de l’économie, des finances et du développement (MINEFID) qui assure la tutelle des Services financiers décentralisés (SFD). Aussi, la surveillance et le contrôle des IMF sont assurés par la direction générale du Trésor et de la comptabilité publique, en collaboration avec la Banque centrale.

Le rapport de la BCEAO indique que le nombre des SFD dans l’UMOA est de 523 unités à fin mars 2021. En outre, 16 082 528 personnes ont bénéficié des services financiers fournis par les institutions de microfinance, à travers 4 435 points de service répartis dans les États membres de l’Union monétaire.

De plus, le rapport de la Banque centrale pointe du doigt la dégradation continue de la qualité du portefeuille des IMF de Services financiers décentralisés, ces premiers mois de l’année 2021, qui perdure depuis une année. Elle est accentuée par une hausse importante des créances en souffrance en rapport avec la crise de la pandémie de la Covid-19.

Cependant, de façon globale, à l’examen des indicateurs d’intermédiation, le rapport conclut que les IMF de l’UMOA ont maintenu la dynamique de croissance de leurs activités, en termes de collecte des dépôts, d’octroi de crédits et d’ouverture de comptes en faveur de leur clientèle.

Moussa Wandaogo/Ouaganews

Articles similaires

Burkina : Djibrill Bassolé vu à N’Djamena

Ouaganews

Burkina/Journée nationale des martyrs : le gouvernement rend hommage aux héros nationaux

Ouaganews

Projet de charte de la transition : le mandat des députés et du Conseil d’orientation et de suivi est gratuit

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.