OUAGANEWS
A la UnePolitique

Burkina/Actualité nationale : « négocier avec les djihadistes est une autre forme de terrorisme », Ousseini Faisal Nanema

Le Mouvement pour la démocratie et le vivre-ensemble (MDVE) a animé un point de presse ce jeudi 11 mai 2023, à Ouagadougou, afin de porter son soutien à la transition et aussi, donner son opinion sur les négociations avec les terroristes par le régime Roch Kaboré, lors de l’élection présidentielle de 2020.

Depuis les élections de 2020, le MPP a fait l’objet d’une polémique dans les médias concernant une certaine négociation pour une trêve avec les terroristes afin d’organiser l’élection présidentielle, sans avoir enregistré une seule attaque pouvant la compromettre. C’est ce qu’on a appris, lors de la dernière interview du président Ibrahim Traoré.

En effet, le Mouvement pour la démocratie et le vivre-ensemble (MDVE) s’indigne de cette démarche. Le MDVE n’a pas tardé à  rappeler que lors de la première élection de ce parti au pouvoir en 2015, son président Roch Marc Christian Kaboré refusait toute idée de négociation avec des groupes terroristes, qu’il qualifiait d’Hommes armés non identifiés (HANI).

« Nous nous refusons à croire en bons citoyens épris de paix et d’amour pour ce pays et braves populations que cette trêve négociée en novembre 2020 servait juste à remettre en selle « démocratiquement » le régime MPP. », déclare Ousseini Faisal Nanema, président du MDVE.

Il poursuit en citant ce proverbe de Norbert Zongo « Ils sont capables de brûler ce pays, juste pour chauffer leur café »

Le MDVE qualifie donc cet état de fait, d’une autre forme de terrorisme. Et juge que les auteurs devraient porter l’entière responsabilité des actes commis et être poursuivis devant les tribunaux.

« La vérité est que cette trêve négociée n’a pu permettre d’épargner nos populations de la barbarie des groupes terroristes. », a avancé Ousseini Faisal Nanema.

Par ailleurs, le mouvement dit soutenir la transition. Le MDVE pense ne pas se tromper du chemin de la non-négociation emprunté par le président Ibrahim Traoré et ses actions menées sur le terrain, constituent des lueurs d’espoir  voire la fin du terrorisme et la libération définitive du pays. Il exhorte le peuple burkinabè à soutenir donc, le président de la transition, en caricaturant en ces termes : « Notre soutien est le meilleur carburant dont ils ont ardemment besoin sur le terrain du combat de libération de notre chère patrie. »

« Les gens disent que j’étale mon habit là où le soleil brille. Mais moi, j’ai soutenu Roch. Je n’ai pas de problème avec lui. », a conclu Ousseini Faisal Nanema.

Ahoua KIENDREBEOGO/OuagaNews

Articles similaires

Ouagadougou/Première réunion du CTS de Planet Gold-Burkina Faso : le plan d’activités présenté

Ouaganews

Indice Mo Ibrahim 2020 : Le Burkina classé 17ème sur 57 en Afrique

Ouaganews

Zéph à la Haute cour de justice : le dossier du dernier gouvernement de Blaise prêt à être jugé

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.