OUAGANEWS
A la UneSociété

#Burkina/ASCE-LC : plus de 16 milliards de francs CFA perdus dans les ministères, au cours de 2020-2021

Dans le cadre de ses activités d’audit, l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de Lutte contre la corruption (ASCE-LC) a initié une rencontre avec les hommes des médias ce mardi 6 février 2024, pour présenter le rapport annuel général de contrôle de la gestion financière et comptable des ministères et institutions de 2020-2021.

Pour assurer la bonne gestion des ressources financières et matérielles au sein des départements et institutions, l’ASCE-LC effectue des missions de contrôle dans les administrations publiques. Du rapport annuel de 2020-2021, il ressort que les taux de couverture des dépenses auditées sont de l’ordre de 55,23% et 56,40%. Ainsi, la situation des pertes financières occasionnées par les agents des ministères et institutions renvoie au montant total de seize milliards quatre cent quatre vingt seize millions quatre cent et un mille cinq cent trente six (16 496 401 536) francs CFA.

En termes de classement par ordre croissant, on a :

Assemblée nationale : 11 milliards 735 millions 073mille 931 francs CFA.

Ministère en charge des infrastructures (MID) : 2 milliards 327 millions 270 mille 669 francs CFA, Présidence du Faso : 606 millions 280 mille 754 francs CFA, ministère en charge de la sécurité (MATDS) : 513 millions 155 mille 229 francs CFA, ministère en charge de la santé (MSHP) : 246 millions 773 mille 460 francs CFA, ministère en charge des ressources animales (MARAH) : 243 millions 295 mille 472 francs CFA, ministère en charge des transports (MTMUSR) : 217 millions 077 mille 128 francs CFA, ministère en charge des mines (MMC) : 104 millions 120 mille 117 francs CFA, ministère en charge de la transition digitale (MTDPCE) : 87 millions 721 mille 683 francs CFA, ministère en charge de la fonction publique (MFPTPS) : 86 millions 788 mille 589 francs CFA.

Pour ce qui est du contrôle de la gestion financière et comptable du ministère en charge de la défense de 2016 à 2021, dans le domaine de la commande publique, des irrégularités ont été relevées. Urbain Millogo, contrôleur général d’Etat par intérim, explique que sur 14 contrats d’armements, munitions et optiques (AMO), d’un montant de quatre vingt trois milliards cinq cent sept millions cinq cent sept mille deux cent trente trois (83 507 507 233) francs CFA, 8 contrats  d’un montant de soixante quinze milliards cent six millions six cent soixante dix sept mille cinq cent vingt (75 106 677 520) francs CFA, soit un taux de 89,94%,  ont été attribués à plusieurs entreprises appartenant à une même personne.

En rappel, l’ASCE-LC réalise traditionnellement l’audit de la gestion de l’année des ministères, depuis 2016.

Ahoua KIENDREBEOGO/OuagaNews.net

 

Articles similaires

Transparence budgétaire : le Burkina cité en exemple par le département américain

Ouaganews

Burkina Faso/Gabon : séance de travail entre les deux chefs d’Etat

Ouaganews

Rapport Cour des comptes : la LONAB épinglée pour des marchés de gré à gré

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.