OUAGANEWS
A la UneMédias

Burkina/FAPP : l’Etat réitère son engagement aux côtés de la presse privée avec la somme de 400 millions FCFA

Le Fonds d’appui à la presse privée (FAPP) a procédé à la cérémonie de remise des chèques de la subvention de l’Etat à la presse privée, ce jeudi 18 août 2022 à Ouagadougou. C’était en présence de la ministre de la communication, de la culture, des arts et du tourisme, Valerie Kaboré.

C’est au total 112 dossiers d’organe de la presses privée qui ont bénéficié de cette subvention. En effet, c’est un montant  de quatre cent millions qui a été réparti aux 112 médias privés.

« C’est au regard du rôle social que la presse joue, même si elle est privée, on sait que l’information est un devoir et même une obligation pour l’Etat de le faire. Et comme l’Etat ne peut pas aller partout, il encourage la presse privée à l’accompagner. Donc, c’est ce qui justifie la subvention de l’Etat à la presse privée. », s’est exprimée Valérie Kaboré, ministre de la communication, de la culture, des arts et du tourisme.

Cette allocation a été répartie en 3 parts dont deux cent trente-deux millions trois cent quatre-vingt et un mille trois cent cinquante-quatre (232 381 354 F CFA) pour la presse audiovisuelle, avec 71 bénéficiaires, soit un taux de 61,15%, pour la presse écrite. Soixante-quatre millions six mille cinq cent quatre-vingt-quatorze (64 006 594 F CFA) à 16 bénéficiaires, soit un taux de 16,84% et la presse en ligne, quatre-vingt-trois millions six cent douze mille cinquante et un  (83 612 051 F CFA)  à 25 bénéficiaires, soit un taux de 22%.

« Les télévisions privées ont reçu, reçu un peu plus de deux millions trois cent mille (1 2 300 000 F CFA). C’est une subvention, on ne peut pas bouder, nous l’accueillons à sa juste valeur, mais en même temps, nous disons que c’est un effort considérable qui est fait dans ces temps difficiles que traverse notre pays. Mais le milieu des médias, c’est un milieu  budgétivore, c’est un milieu qui demande assez de ressources son fonctionnement. Donc, nous pensons que c’est bon, mais on peut mieux faire. », a laissé entendre Théodore Yaméogo, rédacteur en chef de la télévision CVK, un des bénéficiaires.

Par ailleurs, ils étaient 126 organes de la presse privée à déposer leur dossier pour cette subvention 2022, mais 14 dossiers ont vu leur dossier rejeté dont 11 médias en ligne et 3 radios. Le motif de ces rejets est dû aux pièces justificatives qui n’ont pas été conformes.

Ahoua KIENDREBEOGO/OuagaNews

Articles similaires

Elections présidentielle et législatives : un mouvement s’engage pour un scrutin apaisé

Ouaganews

Gestion du chemin de fer au Burkina : Nestorine Sangaré et ses camarades mécontents de Bolloré

Ouaganews

Coris Bank International : 14,039 milliards de francs CFA de bénéfice net à fin mars 2021

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.