OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

Burkina : hausse de l’inflation de 16,5% à fin septembre 2022

Selon l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD), l’Indice harmonisé des prix à la consommation (IHPC), outil de mesure de l’inflation, du mois de septembre 2022, a augmenté de 0,3% par rapport à août 2022. Comparé au mois de septembre 2021, les prix augmentent de 16,5%.

La hausse des prix de 0,3% entre août et septembre 2022, est imputable à la hausse des prix des fonctions « boissons alcoolisées, tabac et stupéfiants », « transport » et « produits alimentaires et boissons non alcoolisées » et « loisirs ».  Les 3 premières fonctions ont contribué à plus de 80% à la hausse des prix sur la période considérée.

La hausse des prix de 2,6% de la fonction « boissons alcoolisées, tabac et stupéfiants » a été influencée par la hausse des prix de la bière traditionnelle ou dolo.

La hausse des prix de 0,8% de la fonction « transport » est expliquée par le retour des prix à la pompe du carburant entre les mois d’août et septembre 2022.

Dans la fonction « produits alimentaires et boissons non alcoolisées » dont les prix ont augmenté de 0,3%, ce sont surtout les céréales (riz importé, mil, maïs et sorgho) qui ont impacté la hausse des prix.

Cependant, entre août et septembre 2022, la fonction « logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles » a contribué à atténuer la hausse des prix. Dans cette fonction, la baisse des prix du « bois de chauffe arbre de brousse » a considérablement impacté la baisse des prix.

Selon l’institut, l’analyse de la hausse du niveau des prix selon la volatilité des produits indique que les produits « non durables » sont la principale cause de la hausse mensuelle des prix. Quant à la provenance des produits, l’augmentation est imputable, aussi bien aux produits importés qu’aux produits locaux dont la hausse des prix est plus importante. Selon la durabilité, ce sont les produits non durables. En termes de secteur de production, ce sont les produits des secteurs primaire et secondaire qui sont la cause principale de la hausse des prix, en ce mois de septembre 2022.

L’indicateur de convergence de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) pour le mois de septembre 2022 est de 12,53% contre 3,31%, l’année passée à la même période.

  Adélaïde Tenin Mana/OuagaNews

Articles similaires

Mali : 18 mois de challenge pour Bah N’Daw et Assimi Goïta

Ouaganews

Burkina/Attaque d’une ambulance à Djibo : 6 morts selon le gouvernement

Ouaganews

Burkina/ENAREF : 157 élèves « intègres » de la promotion « Thomas Sankara » prêts à servir l’administration financière et économique

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.