OUAGANEWS
A la UneSociété

Burkina/Kémi Séba à Ouaga : « il faut éviter de brandir les drapeaux russes lors des manifestations »

Kémi Séba, président de l’ONG Urgences Panafricanistes en visite au Burkina Faso, a animé une conférence de presse ce vendredi 14 juin 2024, à Ouagadougou, en présence des organisations de la société civile en soutien à la transition. Cette rencontre avec les hommes des médias est une occasion pour lui de faire sa lecture des questions politiques de manière générale.

L’activiste panafricaniste béninois Kémi Séba est arrivé à Ouagadougou le 12 juin 2024. Selon lui, sa présence à Ouagadougou est de soutenir le combat de la résistance panafricaniste.

Ainsi, dans ses échanges, l’activiste n’a pas eu la langue de bois en s’attaquant à la France et aux Etats-Unis, qu’il accuse d’être les responsables des problèmes que connaissent certains pays africains et de la sous-région. Notamment l’assassinat du guide libyen Mohammar Khadafi qui a favorisé l’expansion du terrorisme dans la bande des pays sahéliens. En effet selon lui, ce combat qu’il mène depuis 25 ans est pour l’auto- détermination de la population africaine.

Cependant, en se prononçant sur le rapprochement de certains pays de la Russie, il prévient que « Si la Russie se hasarde à coloniser l’Afrique, nous la combattrons jusqu’au bout. L’Afrique sera son tombeau ». Car soutient-il, la Russie sera aussi combattue si elle se hasarde à vouloir commettre les mêmes erreurs que la France. Il s’insurge contre la manière dont les drapeaux russes sont brandis et dit ceci : « Il faut éviter de brandir les drapeaux russes lors des manifestations. Cela nous ridiculise. J’ai toujours combattu cela. Il faut plutôt brandir le drapeau du Burkina Faso. ». Il renchérit en laissant entendre que la Russie ne sera jamais « le messie de l’Afrique ».

Par ailleurs, il n’a pas manqué de se dresser contre la gouvernance du président ivoirien Alassane Dramane Ouattara et de son homologue du Bénin, Patrice Talon qu’il qualifie d’être les «chéris» de la France et des États-Unis.

A noter également que le leader de l’ONG Urgences Panafricanistes a été reçu en audience par le président de la transition burkinabè, Ibrahim Traoré, ce vendredi 14 juin 2024, mais rien n’a filtré de cette rencontre.

Ahoua KIENDREBEOGO/OuagaNews.net

Articles similaires

Point de presse/CDCS : Eric Chevallier fait le bilan de sa tournée

Ouaganews

Gilbert Diendéré : « Pour moi, la déposition de Zetiyenga est une façon de me nuire »

Ouaganews

SAPE 2022 : un salon pour améliorer l’expertise du monde publicitaire au Burkina

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.