OUAGANEWS
A la Une Politique

Burkina : l’ADF/RDA et l’UPC analysent la situation politico-sécuritaire

Gilbert Noël Ouédraogo de l’Alliance pour la démocratie et la fédération / Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA) a reçu à son siège, le président Zéphirin Diabré de l’Union pour le changement et le progrès (UPC). Ils ont échangé sur les questions politique et sécuritaire du Burkina, ce lundi 9 mai 2022, à Ouagadougou.

Depuis l’avènement du 24 janvier 2022, l’élan de la classe politique burkinabè s’est vu ralenti. Pour faire part de ce sujet et aussi de la crise sécuritaire devenue récurrente, l’ADF/RDA et l’UPC se sont rencontrées pour donner leur analyse de cette crise politique et sécuritaire que traverse le pays.

« Notre pays vit une situation particulière, sur le plan politique, depuis le 24 janvier. En tant que partis qui collaborons ensemble sur plusieurs sujets depuis des années, nous puissions échanger notre appréciation de cette situation à la fois politique et sécuritaire. Notamment sur le plan sécuritaire, nous sommes toujours dans une situation très difficile pour la sécurité des Burkinabè et des populations. Ensemble, nous avons tenu à réaffirmer notre soutien entier aux forces de défense et de sécurité qui se battent au péril de leur vie pour vaincre le terrorisme. Nous encourageons nos différentes populations pour leur résilience dans cette situation très difficile. » a laissé entendre Zéphirin Diabré, président de l’UPC.

Ces échanges nourris par ces deux partis ont tourné aussi sur ce qui pourrait être apporté positivement à la classe politique, à savoir la refondation.  Ces idées échangées entre ces deux partis, pourront permettre de se renforcer de manière significative, en vue d’améliorer leurs relations datant de longtemps.

« Ce qui nous unis c’est que nous sommes de la même famille politique et nous appartenons à la même nation, et nous avons tous pour ambition de travailler au bien de cette nation. Il s’agissait pour nous de manifester notre solidarité commune et de voir aussi qu’est-ce qui peut être fait pour plus de sécurité dans notre pays. Nous avons aussi parlé de refondation, c’est une question qui est à l’ordre du jour, quelle pourrait être la participation, quel pourrait être le rôle de nos formations politiques dans le processus de refondation. » a indiqué Gilbert Noël Ouédraogo, président de l’ADF/RDA.

Néanmoins ces partis ont souhaité que la paix revienne au Burkina Faso.

Ahoua KIENDREBEOGO

(Stagiaire)/OuagaNews.net

Articles similaires

Burkina : bilan des opérations de sécurisation du territoire national du 15 février au 15 mars 2022

Ouaganews

Burkina/cybercriminalité : Maxime Koné sollicite l’accompagnement des médias

Ouaganews

Burkina/08-Mars 2021 : l’accès aux financements et la lutte contre la violence au cœur de la célébration

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.