OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

Burkina : lancement de la généralisation de la facture normalisée

Le ministre en charge des finances, Dr Seglaro Abel Somé a coprésidé avec son collègue en charge du commerce, Abdoulaye Tall, le 31 mars 2022, à Ouagadougou, la cérémonie de lancement de la généralisation de la facture normalisée dans les transactions commerciales au Burkina Faso.

La Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF) a été représentée par son 2ème vice-président, Mamady Sanoh. La cérémonie a été marquée par la visite de la direction de la facture normalisée et des télé-procédures et la remise d’attestions de reconnaissance à des contribuables utilisant la facture normalisée.

Dans son discours, le ministre en charge des finances a souligné que c’est dans le but de créer un climat favorable aux affaires, de moderniser l’économie en renforçant les moyens de lutte contre la concurrence déloyale, le faux et la fraude que l’obligation d’utiliser les factures normalisées dans les transactions commerciales a été instituée en 2014.  Il a émis le vœu de voir dans un futur proche tous les contribuables et citoyens burkinabè émettre et réclamer les factures normalisées.

Dans son intervention, Mamady Sanoh a affirmé que la prise en main de la facture normalisée par la CCI-BF est un signal fort lancé par le secteur privé burkinabè et traduit l’engagement du monde des affaires à jouer pleinement son rôle de moteur de la croissance nationale.

En rappel, la facture normalisée est une facture comportant un ensemble de mentions obligatoires prévues par le Code général des impôts (CGI) et sécurisée par l’apposition d’un sticker.

C’est à partir du mois de mars 2017, que les contribuables relevant du régime du réel normal d’imposition sécurisent leurs factures par des stickers et il restait donc à opérationnaliser la facture normalisée pour ceux du régime du Réel simplifié d’imposition (RSI) et de la Contribution des micro-entreprises (CME).

En 2019, la gestion de la facture normalisée a été confiée à la CCI-BF qui a réuni les conditions pour la généralisation de la facture normalisée en rendant disponibles les stickers par la création de la direction de la facture normalisée et des télé-procédures.

Adélaïde Tenin Mana/OuagaNews

Articles similaires

Burkina/BAD/FIDA : financement du Projet d’aménagement et de valorisation de la plaine de la Léraba

Ouaganews

Burkina : le PRISE dote les localités de Poura, Bagassi et Pâ d’infrastructures socioéconomiques

Ouaganews

Audience au premier ministère : le nouveau directeur Afrique de l’AFD reçu par Christophe Dabiré

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.