OUAGANEWS
A la UneSociété

Burkina : « l’Association soyons positif » apporte le sourire aux détenus de la MACO

L’Association soyons positif à procédé au lancement de la 5ème édition du festival des sports et civisme en prison, ce jeudi 18 avril 2024, à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO), en présence des autorités de la prison et de chefs coutumiers. 

En effet, l’Association soyons positif, est une association polyvalente. Elle œuvre depuis quelques années en milieu ouvert pour prévenir la délinquance juvénile et en milieu carcéral et permet une bonne réinsertion sociale des détenus. Le festival des sports et civisme en prison est le volet carcéral de l’association.

Pour cette édition, la première journée en milieu carcéral a débuté par un match entre les élèves de l’établissement scolaire Notre-Dame de l’Espérance et les détenus de la MACO, suivi d’un repas commun entre détenus, élèves et personnel de l’administration pénitentiaire. Le match opposant les élèves et les détenus s’est terminé sur un score d’un match nul.

« Au regard des tendances actuelles, nous avons conscience qu’à travers le sport, nous pouvons apporter notre touche à la lutte contre l’insécurité. C’est donc pourquoi nous avons décidé de venir vers nos frères privés de leur liberté pour leur apporter ces civilités et les préparer à se réinsérer dans la société. », a expliqué Saïdou Sawadogo, promoteur du festival, assistant de garde de sécurité pénitentiaire.

Au-delà du sport, les détenus ayant une bonne conduite ont été récompensés par des denrées alimentaires composées de pâtes alimentaires et d’attestations.

« Avec toutes ces d’activités, ce qui est plus important ici, c’est l’excellence pénitentiaire. Car on peut poser des actes pour réinsérer une personne, mais il faut que cette personne ait la volonté de se faire réinsérer. C’est pourquoi nous avons un prix spécial pour récompenser ceux qui font l’effort d’avoir une bonne conduite. L’idée est d’inciter les autres à emboîter le pas. », a-t-il ajouté.

Quant au directeur adjoint de l’institution pénitentiaire, Dialinli Yonli, c’est une initiative qui apporte beaucoup de choses positives aux pensionnaires. Car explique-t-il, « Nombreux sont ceux qui sont touchés par le coup de la peine et également les conditions de détention. Mais cette association vient désamorcer ce problème en milieu carcéral et contribue énormément à leur réinsertion sociale. Par cette réinsertion, ils pourront vivre dignement en respectant les règles de la société, une fois en liberté. »

Ahoua KIENDREBEOGO/OuagaNews.net

Articles similaires

Burkina : l’ASCE-LC rend publique la liste des 134 anciens députés de la 7e et 8e législature qui doivent à l’Etat dans le cadre des prêts véhicules

Ouaganews

Boulgou/Projet d’exploitation du gisement aurifère de Ouaré : un conseil gouvernemental pour statuer

Ouaganews

IB Bank-Togo : Mahamadou Bonkoungou choisit le Marocain Nabil Tahari comme directeur

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.