OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

Burkina : le ministère en charge des infrastructures satisfait de ses réalisations de 2023

Le Ministère des infrastructures et du désenclavement (MID) a tenu la première session ordinaire de l’année 2024 de son Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM), ce mardi 7 mai 2024 à Ouagadougou. Présidée par le ministre, Adama Luc Sorgho, cette première session avait pour objectif principal, d’examiner le rapport d’évaluation de la performance de 2023, des structures du MID et du rapport d’exécution des activités, au cours du premier trimestre de l’année 2024.

La présente session ordinaire du Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) du ministère en charge des infrastructures, se tient dans le but de donner l’opportunité aux acteurs d’échanger sur les progrès réalisés, les difficultés rencontrées et d’apporter les ajustements nécessaires à une mise en œuvre efficace et efficiente des activités.

En effet, de l’analyse de la mise en œuvre des activités du ministère, il ressort que le niveau de performance global 2023, des structures s’est établi à 65,19%.  Une performance que le ministre apprécie, comparativement aux trois dernières années.

En ce qui concerne l’analyse du bilan global des activités au 31 mars 2024, sur un total de cent quatre vingt-trois (183) activités programmées au premier trimestre, vingt-quatre (24) sont achevées, quatre vingt-seize (96) sont en cours d’exécution et soixante-trois (63) n’ont pas connu de démarrage, soit un taux d’exécution physique global de 35,41%.

« Au regard des difficultés rencontrées dans la mise en œuvre des activités d’une manière générale et particulièrement, celles impactant l’exécution des projets routiers, on ne peut que se féliciter de ces réalisations. », a indiqué Luc Adama Sorgho, ministre en charge des infrastructures.

Par ailleurs, il explique que les défis à relever pour une amélioration de la performance des structures du département et pour une mise en œuvre efficace des activités restent importants.

« Le niveau d’exécution, quoi qu’appréciable, est une invite à redoubler d’ardeur au travail pour engranger plus de résultats. Par conséquent, je réitère mon soutien sans faille à toute proposition ou initiative allant dans le sens de l’atteinte des objectifs qui nous sont assignés. », a-t-il conclu.

Ahoua KIENDREBEOGO/OuagaNews.net

Articles similaires

Burkina/Attaque d’un convoi à Gaskindé : qu’est-ce qui peut justifier cette folie meurtrière ?

Ouaganews

Burkina/situation humanitaire : 1 253 416 PDI à fin mai 2021

Ouaganews

Mali : Bah N’Daw et Moctar Ouane arrêtés (JA)

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.