OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

Burkina : le secteur minier a atteint un taux financier de 96% de réalisation

Le ministère en charge de l’énergie a organisé ce jeudi 23 mai 2024, sa première session du Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM). En effet, cette session qui se tient sur le thème : « Artisanat minier : quelle stratégie d’encadrement des artisans miniers pour plus de retombées socioéconomiques », vise à faire le bilan et examiner les actions menées. 

Cette session du CASEM est une tribune qui offre l’occasion au département de l’énergie, des mines et des carrières d’évaluer les actions menées au 31 décembre 2023 et d’identifier les difficultés de mise en œuvre et éventuellement, de proposer des solutions.

En effet, malgré l’arrêt de production de neuf (09) mines industrielles, les actions menées en 2023 ont permis d’améliorer l’atteinte des indicateurs de performance suivants : la production d’or a baissé en 2023, passant de 57,68 tonnes en 2022 à 56,857 tonnes en 2023, la production artisanale et semi-mécanisée d’or est estimée à 491,296 kg en 2023 contre 482, 63 kg en 2022.  A la date du 30 mars 2024, la quantité d’or collectée par la SONASP s’établit à 4,043011 tonnes (2,83742  tonnes de  production industrielle et 1,20559 tonnes  de production artisanale et semi-mécanisée). Et les recettes directes au budget de l’Etat sont passées de 540,98 milliards de FCFA en 2022 à 474,96 milliards de FCFA en 2023, soit une baisse en valeur absolue de 66,02 milliards de FCFA.

Aussi, la mobilisation effective au titre du Fonds minier de développement local par les sociétés minières est de 20 milliards 755 millions 987 mille169 FCFA en 2023. On constate également que les productions de substances de carrières sont passées de 1 458 000 m3 en 2022 à 1 079 212 m3 en 2023 dont les recettes de service générées par l’exploitation des substances de carrières sont passées de 1 398,07 millions de F CFA en 2022 à 1 337,91 millions de F CFA en 2023.

« L’année 2023 a vu dérouler un certain nombre d’activités dans un contexte national et international assez difficile. Et nous notons que, malgré ces difficultés, des résultats fort encourageants ont été atteints. Des activités ont été exécutées à un taux supérieur à 72%, en termes de taux de réalisation physique et à plus de 96%, en termes de taux de réalisation au niveau financier. Et un certain nombre aussi, d’acquis majeurs, en termes d’électrification, mais également en termes de production minière. », a indiqué Yacouba Gouba, ministre en charge des mines.

Il faut noter qu’au 31 décembre 2022, en matière d’approvisionnement et d’accès à l’électricité, 1435,6 km de réseau de transport et de distribution d’électricité ont été construits/renforcés, 131 nouvelles localités électrifiées faisant passer le nombre de localités électrifiées de 1168 localités en 2022 à 1281 localités en septembre 2023, 147 678 nouveaux abonnés ont été raccordés à l’électricité ; l’achèvement de la construction de trois (3) centrales solaires photovoltaïques en mode PPP d’une puissance totale de 134 MWc et enfin, la distribution et l’installation de 400 kits solaires et 1600 lampadaires  au profit des personnes déplacées internes. Des indicateurs appréciables d’un point de vue énergétique.

Ahoua KIENDREBEOGO/OuagaNews.net

Articles similaires

Compte rendu du conseil des ministres du 27 octobre 2021

Ouaganews

Burkina/5ème édition du SEERA : promouvoir l’accès aux énergies renouvelables

Ouaganews

SONABEL : bouclage du financement de la centrale solaire de Zina

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.