OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

#Burkina : le symposium international sur le transport et la logistique annoncé à Ouagadougou pour les 27 et 29 février 2024

A l’occasion de la tenue de la 4e édition du Symposium international sur le transport et la logistique (TanslogAfrica) qui se tiendra du 27 au 29 février 2024 à Ouagadougou, sur le thème «   Développement de la chaîne logistique globale : défis et opportunités pour les chargeurs à l’ère de la ZLECAF. », le directeur général du Conseil burkinabè des chargeurs (CBC) Kassoum Traoré, a animé une conférence de presse ce jour 21 février 2024, à Ouagadougou.

Pour favoriser la collaboration entre acteurs de la logistique à l’échelle internationale, il se tiendra les 27, 28 et 29 février 2024, la 4ème édition de TranslogAfrica, à Ouagadougou.

En effet, après la publication de la Commission économique pour l’Afrique faite en février 2023, où plus de 25 % des gains commerciaux intra-africains dans le domaine des services iraient exclusivement aux transports, et que près de 40 % de l’augmentation de la production de services en Afrique concernerait les transports, le  Conseil burkinabè des chargeurs s’est vu dans l’obligation d’organiser cette 4ème édition.

Il faut noter que TanslogAfrica a connu une interruption, après la première édition en 2007, la 2ème en 2010 et la 3ème en 2012, due à la l’épidémie d’Ebola et à la crise sécuritaire au Burkina.

Concernant les objectifs de ce symposium qui sont de créer un espace de réflexion et d’échange sur les défis et les opportunités liées au développement de la chaîne logistique globale envisagée dans le cadre de la Zone de libre-échange continental africaine (ZLECAF), Kassoum Traoré, directeur général du CBC, rassure mieux cerner les défis et les opportunités à cette édition par différentes thématiques.

« Il s’agira principalement, de passer en revue la mise en œuvre des recommandations de la 3e édition de TranslogAfrica, tenue en 2012, d’analyser les aspects sécuritaires liés à l’acheminement des marchandises, de nous imprégner des dispositions novatrices liées aux procédures douanières, ainsi que des conditions de passage portuaire, d’examiner les solutions de financement offertes aux chargeurs, d’échanger sur les enjeux de l’industrialisation des économies africaines, ainsi que leurs avantages comparatifs et sur l’impact de la conteneurisation sur la compétitivité des acteurs. », a-t-il expliqué.

A la question posée de l’impact du retrait du Burkina de la CEDEAO, à ce symposium, le directeur répond que le Burkina a signé des partenariats bilatéraux avec ces différents pays ayant un littoral en matière de transport et de transit.

Il conclut que c’est déjà environ 20 pays de l’Afrique et de l’Occident qui sont inscrits à cette 4ème édition.

Ahoua KIENDREBEOGO/OuagaNews.net

Articles similaires

Burkina : le capitaine Ibrahim Traoré échange avec les fonctionnaires internationaux

Ouaganews

Burkina/Tribunal militaire : le lieutenant-colonel Emmanuel Zoungrana libéré

Ouaganews

Présidentielle 2020 : le MPP démontre sa force de mobilisation à Fada N’Gourma

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.