OUAGANEWS
A la UneParlons-en

Burkina : l’état d’urgence prorogé, mais il faut bien plus

L’Assemblée nationale, en sa séance plénière du jeudi 24 juin 2021, a adopté la loi portant prorogation de la durée de l’état d’urgence. La mesure entre en vigueur le 13 juillet prochain. C’est la deuxième fois que l’état d’urgence a été prorogé.

Cette décision fait suite au constat de la dégradation de la situation sécuritaire sur le terrain. Si les députés ont approuvé la loi de prorogation, il faut reconnaître que les débats ont été d’un haut vol. Sur les différentes interventions, tous ont été unanimes à porter un regard distancié sur le péril sécuritaire qui est en train d’ébranler le moral des populations.

Que ce soit à l’Est, au Sahel, au Nord ou Centre-Nord, les élus du peuple, au-delà de leur chapelle politique, ont décrit un tableau qui laisse planer de grosses inquiétudes. S’ils ont tous loué les multiples efforts consentis par les braves FDS sur le front de la lutte, ils ont interpellé le gouvernement à plus d’engagement face au défi sécuritaire. « Nous allons voter la prorogation de l’état d’urgence, mais elle n’est qu’une solution parmi tant d’autres contre le terrorisme. Nous devons soutenir cette mesure avec l’accompagnement nécessaire pour espérer les résultats escomptés », a soutenu un député.

L’attaque de Solhan et les onze policiers tués dans une embuscade sur l’axe Barsalogo-Foubé sont venus rappeler aux Burkinabè que beaucoup reste encore à faire pour éradiquer la nébuleuse terroriste qui semble avoir pris racine dans notre pays. Il est temps d’interroger les méthodes employées jusque-là, pour agir efficacement contre ces forces du mal qui nous imposent leur funeste agenda depuis 2015.

Une fois de plus, il faut rassurer les populations qui ne savent plus à quel saint se vouer. Plus d’un million de Burkinabè sont exilés sur leur propre terre. Ils attendent de regagner leur village pour mener la vie paisible à laquelle ils ont été habitués depuis des lustres.

Le Burkina a sérieusement mal, les populations sont dans le doute. Leur résilience est en train de s’éroder, parce que l’horizon s’obscurcit. Il est plus que jamais temps qu’ensemble, l’on puise dans la sève patriotique pour sauver le pays. Autorités, leaders politiques et d’opinion, le devoir appelle chacun à se lever contre les forces obscures qui veulent avoir raison de nous.

La Rédaction/Ouaganews

Articles similaires

Lutte contre le terrorisme : le chef de l’Etat au chevet des militaires blessés

Ouaganews

Amélioration des moyens d’existence durables : les actions 2020 étudiées

Ouaganews

Burkina/CILSS : le nouveau secrétaire exécutif fait le point des réformes de l’organisation au PF

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.