OUAGANEWS
A la UneSociété

Burkina/Nouvelle charte de la transition : le CGD apporte sa pierre à l’édifice

Le Centre pour la gouvernance démocratique (CGD) et ses partenaires ont tenu un panel à Ouagadougou, ce mercredi 12 octobre 2022. Les débats se sont tenus sur le thème : « Phase II de la transition : que faire ? », afin d’apporter leurs contributions à l’écriture de cette nouvelle charte de la transition.

Les assises étant prévues pour les 14 et 15 octobre 2022, le Centre pour la gouvernance démocratique (CGD) a tenu ce 12 octobre 2022 un panel entrant dans ce cadre, afin de permettre à l’opinion publique d’apporter sa touche à l’écriture de cette charte. Les parties prenantes à ce panel, étaient les jeunes, les acteurs de la société civile et les acteurs politiques.

« Le CGD et ses partenaires ont voulu organiser cette activité, pour recueillir les opinions des citoyens dans l’objectif de contribuer à l’écriture de cette nouvelle charte. Le débat est intéressant, vous voyez que les opinions sont diverses, mais l’essentiel est que chacun puisse se prononcer et au sortir, on garde l’essentiel qui puisse garantir l’Etat de droit. Vous voyez qu’en moins de huit mois, nous avons eu deux coups d’Etat, qu’est-ce qu’on doit faire pour ne plus tomber encore dans un autre coup d’Etat pour construire l’Etat de droit. », s’est exprimé Simon Pierre Douamba, membre du CGD.

En effet, c’est sur différents sous-thèmes que les panelistes ont échangé sur les problématiques pouvant aider le pays à sortir de l’impasse dans laquelle il se trouve.

« Il nous faut un gouvernement qui représente cet élan d’adresser cette question fondamentale et donc, un gouvernement totalement orienté vers la sécurité humaine, la reconstruction humaine, cela est important et c’est un gouvernement de guerre. C’est en ce sens que nous ne voyons pas une utilité d’assemblée législative qui ne résoudrait pas la question fondamentale. Parce que la législative est une législature sociale et immédiate et urgente. Mais, tout cela doit se formaliser pour redonner confiance à notre peuple. », a fait savoir Dr Guy Yogo, un des panélistes.

En ce qui concerne le suivi de cette charte, le Centre pour la gouvernance démocratique est en train de voir comment influencer l’adoption de textes qui vont épargner les Burkinabè de ce qu’ils vivent aujourd’hui.

Ahoua KIENDREBEOGO/OuagaNews

Articles similaires

Burkina : la FMP/BF lance un appel aux citoyens à s’enrôler pour défendre la patrie

Ouaganews

Occupation anarchique des couloirs de lignes électriques : la SONABEL explique les dangers à la population de Zagtouli

Ouaganews

Déclaration sur les arrestations et exécutions extrajudiciaires : Cas de Boureîma Soumana à Sebba

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.