OUAGANEWS
A la UneEconomie & Développement

Burkina : plus d’un milliard et demi de FCFA pour réhabiliter les avenues Yennenga et Mogho

Le ministre en charge des infrastructures Adama Luc Sorgho et le ministre d’Etat en charge de la communication, Jean Emmanuel Ouédraogo, ont procédé au lancement de la réhabilitation des avenues Yennenga et Mogho Naaba, ce vendredi 14 juin 2024, à Ouagadougou.

Le projet de la réhabilitation des avenues Yennenga et du Mogho Naaba dans la ville de Ouagadougou entre dans le cadre du Plan d’action pour la stabilisation et le développement (PASD). C’est un projet qui vise à améliorer les conditions de mobilité, la sécurité routière et la fluidité du trafic en milieu urbain.

En effet, sur un coût global de 1 milliard 521 millions 003 mille 716 FCFA, les travaux concernent le tronçon de l’avenue Yennenga compris entre l’avenue de la Nation et l’avenue Ouari Boumediene, d’une longueur de 750 m et le tronçon de l’avenue Mogho compris entre l’avenue Bassawarga et l’avenue Ur Tameogo, d’une longueur de 750 m.

Il s’agit entre autres, de réaliser le déplacement et la réservation des réseaux d’électricité, d’eau et de télécommunication, de démolir les ouvrages existants, de faire le déblai et la mise en dépôt définitif, de faire des ouvrages de drainage et d’assainissement pour l’avenue Yennenga. Aussi, curer des caniveaux existants pour l’avenue Mogho et déplacer des feux tricolores.

« A terme, la réalisation de ce projet permettra d’assurer la connectivité entre la zone du grand marché et la Zone d’activités commerciales et administratives (ZACA), d’assurer l’accessibilité dans de meilleures conditions aux quartiers Dapoya, Kamsaonghin et Samandin, de fluidifier le trafic urbain  tout en limitant les temps de parcours, d’améliorer la sécurité routière, de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie des riverains, en particulier et des populations en général. », a laissé entendre Adama Luc Sorgho, ministre en charge des infrastructures.

Quant au ministre d’Etat, ministre en charge de la communication Jean Emmanuel Ouédraogo, il précise que ces artères en réhabilitation étaient dans des états préoccupants, c’est-à-dire dans les états de dégradation avancée. Et d’ajouter que c’est avec beaucoup de joie qu’ils ont procédé à ce lancement.

« C’est l’occasion de saluer tous ceux qui ont œuvré à l’aboutissement de ce projet. Et j’invite l’entreprise à travailler avec professionnalisme et j’interpelle les riverains et les usagers à faciliter la bonne exécution de ces travaux. », a-t-il ajouté.

A noter que ces travaux ont 6 mois hors saison de pluies comme délai d’exécution.

Ahoua KIENDREBEOGO/OuagaNews.net

Articles similaires

#Burkina : 48 h pour réfléchir à une stratégie d’investissement

Ouaganews

Tradition : le Sankuy Naaba célèbre son « Zilikr-Maongo »

Ouaganews

Sommet mondial sur la transformation de l’éducation : le Burkina Faso s’engage

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.