OUAGANEWS
A la UneElections couplées 2020

Burkina/Présidentielle et législatives 2020 : Zéphirin Diabré propose le «Burkind’lim»

En marge de la campagne pour les élections couplées du 22 novembre, l’Union pour le progrès et le changement (UPC) a animé, ce jeudi 5 novembre 2020, à Ouagadougou, une conférence de presse pour présenter son projet de société.

Le Dr Zéphirin Diabré, président de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) et candidat à la présidentielle du 22 novembre 2020, a présenté aux journalistes, ce jeudi 5 novembre 2020, à Ouagadougou, son programme de société.

Selon le président de l’UPC, son projet de société, dénommé « un nouveau départ pour sauver le Burkina Faso », est basé sur une philosophie nationale de gouvernement : «le Burkind’lim». « Le Burkind’lim repose sur la refondation du modèle de gouvernance sociopolitique burkinabè, la promotion d’un nouveau modèle de développement centré sur les besoins élémentaires des populations et la reconstruction de la société pour en faire un nouvel espace de dignité et de solidarité », a-t-il indiqué.

Le président de l’UPC, candidat à la présidentielle du 22 novembre 2020, Zéphirin Diabré, a présenté son projet de société.

A entendre Zéphirin Diabré, le projet de société élaboré par son parti est fondé sur une analyse des réalités du Burkina Faso. Il a fait alors, 100 propositions pour sauver le pays des Hommes intègres, s’il est élu président, à l’issue de l’élection présidentielle du 22 novembre prochain : « Assurer à chaque burkinabè un accès de proximité à l’eau potable et un cadre de vie assaini, relever de manière substantielle, le pouvoir d’achat des ménages, lancer une révolution agricole pour assurer  l’autosuffisance alimentaire et accroître les recettes d’exportation, mettre en œuvre une nouvelle politique du sport et des loisirs, entre autres », a énuméré le candidat Zéphirin Diabré.

A cet effet, il précise que le coût global de son programme est estimé à 17 995, 23 milliards FCFA, pour les cinq années de mise en œuvre. M. Diabré a donc, appelé les Burkinabè à le voter massivement le 22 novembre 2020, pour le développement du Burkina Faso.

Lasso Sama

Articles similaires

3e anniversaire du décès de Salifou Diallo : Simon Compaoré et Emile Paré se souviennent de l’homme

Ouaganews

Burkina : le président décide de garder son salaire de capitaine

Ouaganews

Limitation des mandats présidentiels : la CEDEAO interpellée

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.