OUAGANEWS
Economie & Développement

Burkina/Promotion du riz : une convention de partenariat signée entre la BADF et Bagrépôle

Martin Joseph Kaboré, directeur général de la Société de développement intégré du pôle de Bagré et le directeur général de la Banque agricole du Faso (BDAF), Daouda Simboro ont procédé, le jeudi 04 mars 2021 sur le site de Bagrépôle, dans la région du Centre-Est à la signature d’une convention de partenariat entre les 2 structures. La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat, Harouna Kaboré et du ministre délégué en charge de l’aménagement et de la prospective, Pauline Zouré, représentant le ministre de l’économie, des finances et du développement.

L’objectif de la convention  est de promouvoir et faciliter la commercialisation du riz produit sur la plaine hydroagricole de Bagré. Elle constitue une phase pilote qui repose sur un fonds de garantie de 500 millions de francs CFA constitué par Bagrépôle auprès de la BDAF qui permettra entre autres aux acteurs de mettre fin progressivement à l’hémorragie du riz paddy hors des frontières du pays et de soulager la peine des producteurs qui doivent faire face aux longs délais de paiement des livraisons de riz aux acheteurs institutionnels et privés, et d’autre part, aux difficultés d’accès aux financements.

Le présidium de la cérémonie de signature

La production rizicole de Bagrépôle est passée de 16 026,92 tonnes de riz paddy en 2012 à 28 979,38 tonnes en 2019, soit un taux d’accroissement de 80%. Cependant, force est de constater la problématique de la commercialisation du riz produit sur la plaine hydro-agricole de Bagré, en dépit de l’amélioration constatée ces dernières années dans la qualité de ce riz. Cette situation impacte négativement l’industrialisation locale, la création d’emplois et de richesses et cette convention de partenariat avec la BADF vise entre autres à pallier cet état de fait.

Au cours de la signature de cette convention, la BADF a procédé à la remise de chèques des crédits allant de 16 millions à 250 millions de F CFA, à 8 unités de transformation et/ou de distribution de riz. Le montant total de ces chèques est de 846 millions de F CFA.

GNZ

Ouaganews.net

Articles similaires

UMOA : Coris Bank International, 3e groupe bancaire en 2021

Ouaganews

Bon à savoir : Qu’est-ce que l’indice harmonisé des prix à la consommation?

Ouaganews

Infrastructures communales : Armand Béouindé s’imprègne de l’avancée des travaux

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.