OUAGANEWS
A la Une Religion

Burkina/Ramadan-Ascension : un symbole puissant de fraternité

Au Burkina comme dans beaucoup d’autres pays du monde, musulmans et chrétiens célèbrent respectivement la fête du Ramadan et celle de l’Ascension, ce 13 mai 2021. Les premiers, après un mois de privation et de pénitence, pour rendre hommage à Allah et absoudre leurs péchés, communient dans l’allégresse et la reconnaissance.

Les seconds célèbrent la montée de Jésus Christ au ciel, signe de sa résurrection et de sa victoire sur la mort.  Les deux célébrations sont le témoignage de notre proximité de Dieu et de notre foi inébranlable en Lui.

La coïncidence des deux fêtes le même jour, est le symbole éloquent de la fraternité prônée par toutes les religions entre les hommes.  Elle nous envoie un message essentiel selon lequel nous appartenons à la même communauté humaine et de destin.

Par delà nos différences, nous sommes confrontés aux mêmes défis de l’humanité, en ce 21e siècle. Par delà les différences de croyances, nous cherchons tous au quotidien à nous rapprocher de Dieu. Nous prions pour rester fidèles à notre vocation d’humains.

La coïncidence du Ramadan et de l’Ascension nous invite à nous élever au-dessus de ces considérations qui tendent à instaurer des différences stériles entre nous. Les divers chemins empruntés pour adorer Dieu sont plutôt l’expression de la diversité qui enrichit et ennoblit. Ce 13 mai  2021 est une invite à la tolérance et au respect de la religion d’autrui.

Nul ne prie dans sa chapelle ou sanctuaire pour appeler à  la destruction de l’autre qui a choisi un  chemin autre que le sien. Chacun prie pour confier ses espoirs et craintes à Dieu. Chacun loue le Seigneur pour qu’Il soit à l’écoute de ses aspirations les plus intimes. Les deux fêtes célébrées ce même jour, sont un appel à bâtir des ponts et des passerelles d’un dialogue fraternel entre les hommes.

La coïncidence du Ramadan et de l’Ascension nous exhorte, au-delà de nos croyances, à nous regarder en frères et sœurs pour affronter les ténèbres de la division. Elle nous invite en toute humilité, à faire un front commun contre ceux qui veulent semer la haine dans nos cœurs.

Aujourd’hui, notre challenge commun, c’est de nous mobiliser contre le terrorisme qui veut saper notre vivre-ensemble. Il nous faut nous unir pour lutter contre les effets pervers des changements climatiques.

Vivement que cette journée spéciale soit célébrée avec pondération. Plus qu’un moment festif, cette journée doit susciter en nous les vraies questions du sens de notre humanité et de notre vivre-ensemble. C’est un symbole qui nous parle et il nous appartient de décoder la portée du message.

Bonne célébration à toutes et à tous !

La Rédaction

 Ouaganews.net

Articles similaires

Roch Marc Christian Kaboré : le mandat des défis titanesques

Ouaganews

Tchad/Décès d’Idriss Déby Itno : son fils Mahamat Idriss lui succède pour 18 mois

Ouaganews

Elections 2020 : les politologues absents du débat

Ouaganews

Laisser un commentaire