OUAGANEWS
A la UnePolitique

CDP : Eddie Komboïgo dit avoir confiance aux autorités présentes à travailler pour la paix

Le Congrès   pour la démocratie et le progrès (CDP) a animé une conférence de presse à son siège, ce 15 avril 2022 à Ouagadougou. La situation nationale  était l’ordre du jour.

Depuis l’avènement de la prise de pouvoir du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), c’est maintenant que le CDP brise le silence par une conférence de presse. En effet, le parti dit se réjouir de la mise en place des organes de la transition, notamment le gouvernement et l’Assemblée législative de la transition. A ce propos,  le président du parti, Eddie Komboïgo reste confiant de la bonne volonté des autorités présentes à travailler pour le retour de la paix.

« En dépit de cette volonté affichée par les nouvelles autorités, nous assistons à une multiplication des attaques laissant présager une certaine dégradation de la situation nationale. Cependant, au regard des différentes mesures fortes déjà prises et celles à prendre dans le cadre de l’opérationnalisation effective de la stratégie nationale de défense et de sécurité, l’espoir d’une restauration de l’intégrité territoriale et du retour des déplacés internes dans leurs localités respectives, est permis. », a-t-il laissé entendre.

Dans la même lancée, Eddie Komboïgo exhorte l’Union africaine,  l’UEMOA, la CEDEAO, l’Union européenne et  l’ONU à accompagner les nouvelles autorités pour le retour de la paix au Burkina.

Par ailleurs, le président du parti n’a pas occulté la crise alimentaire qui fait flamber les prix des denrées alimentaires de première nécessité. Il demande donc, à ce sujet aux nouvelles autorités et à la communauté internationale à œuvrer davantage à rendre ces produits accessibles.

En ce qui concerne le verdict du procès de Thomas Sankara et ses douze compagnons, le CDP dit s’abstenir de tout commentaire par principe. Car pour eux, si le verdict du procès a été salué par un certain nombre de Burkinabè, d’autres en l’ont trouvé excessif, au regard des réquisitions du parquet qui étaient moins lourdes et surtout dans un contexte où le peuple burkinabè a besoin d’unité.

Ahoua KIENDREBEOGO

(Stagiaire)/ OuagaNews.net

Articles similaires

Burkina/Assises nationales : le rendez-vous du sursaut patriotique

Ouaganews

BAD : le Gabonais Désiré Guedon, nouveau administrateur pour le Burkina

Ouaganews

14-Juillet à Ouagadougou : sous le signe de la solidarité avec le Burkina

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.