OUAGANEWS
A la Une Economie & Développement

Crise sécuritaire et économique : la Banque mondiale renforce son soutien au Burkina

Le mardi 15 décembre 2020, la Banque mondiale a approuvé deux projets en faveur de la relance économique et de l’amélioration de l’accès et de la qualité des services sociaux de base au Burkina Faso, pour faire face à l’impact de la pandémie de la Covid-19 et à la crise humanitaire. Elle a également confirmé l’éligibilité du pays des hommes intègres à l’Allocation pour la prévention et la résilience (PRA).

« Le Groupe de la Banque mondiale est résolu, dans le cadre d’un partenariat dynamique, à intensifier son appui au Sahel à travers les financements de programmes structurants indispensables pour un développement harmonieux et inclusif au Sahel », a souligné Ousmane Diagana, vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et Centrale. « Notre nouvelle stratégie pour le Sahel compte des projets nationaux et régionaux et entrevoit des initiatives d’assistance technique pour l’amélioration des conditions de vie des populations et la création d’un écosystème performant nécessaire au renforcement de la sécurité et de la stabilité dans la zone. »

Le programme de soutien approuvé comprend une Allocation pour la prévention et la résilience (PRA), une opération d’appui budgétaire d’urgence et le Projet d’urgence de développement territorial et de résilience (PUDTR).

L’allocation pour la prévention et la résilience (PRA) est d’un montant de 700 millions de dollars avec un don IDA de 350 millions et un crédit IDA de 350 millions sur les trois prochaines années, afin de soutenir le pays dans ses initiatives de traitement des risques et aggravation de la violence.

L’opération d’appui budgétaire d’urgence est d’un montant de 100 millions de dollars avec un don IDA de 50 millions de dollars et un crédit IDA du même montant. Cette opération va appuyer la riposte du gouvernement à la pandémie de la Covid-19 dans un contexte de double crise sécuritaire et humanitaire.

Enfin, le projet d’urgence de développement territorial et de résilience d’un montant total de 350 millions de dollars (175 millions en don et l’équivalent en crédit) vise à améliorer l’accès des communautés, y compris les personnes déplacées à l’intérieur du pays, aux infrastructures et aux services sociaux dont elles ont besoin dans certaines zones de conflit et à risque.

Depuis 2015, le Burkina Faso fait face à des défis sécuritaires menaçant la paix et le développement économique du pays notamment la partie Nord de son territoire.

Ouaganews.net

Source : Banque Mondiale

Articles similaires

Burkina Faso : 185 ambulances aux communes

Ouaganews

Mali : 24 militaires tués dans une embuscade

Ouaganews

Elections présidentielle et législatives : l’ONG Afrique Espérance juge le double scrutin transparent

Ouaganews

Laisser un commentaire