OUAGANEWS
Médias

CSC : panel sur le traitement de l’information en période électorale par les médias et les réseaux sociaux

Sous  la direction du vice-président du Conseil supérieur de la communication (CSC), Azize Bamogo,  s’est tenu la samedi 17 octobre 2020, un panel sur le traitement de l’information en période électorale par les médias et réseaux sociaux. Ce panel a été animé par  San Evariste Barro, rédacteur en chef du journal en ligne « l’obs paalga.com et Hyacinthe Sanou, directeur des rédactions de radio Oméga et membre fondateur de « fasoCheck » qui a traité   du thème : médias et journalisme sur les réseaux sociaux :  quelles réactions face aux « fake news ».

Le  modérateur, le Dr Cyriaque Paré, a d’emblée, signifié que les « fake news » sont un des dangers aujourd’hui qui guettent le métier de journaliste aussi bien dans la façon dont le journaliste travaille et ses rapports avec le public. Il convient donc, que celui-ci en prenne conscience.

San Evariste Barro a rappelé que le travail du journaliste consiste à rechercher l’information, la vérifier, la recouper et la confirmer, après l’avoir traitée, afin de la rendre digeste et compréhensible avant de la publier. Selon lui, le journaliste doit  aller directement à la source de l’information « s’il n’a pas vu le lion, il doit privilégier la version de la personne qui a vu le lion à celle de la personne qui a entendu dire qu’on a vu le lion ». C’est le respect de cette règle qui garantit et la qualité et la véracité de l’information diffusée par le journaliste.

Les réseaux sociaux désignent l’ensemble des technologies mobiles déployées sur Internet pour permettre de bâtir ou de maintenir des liens entre des individus dont l’objectif principal et originel est de connecter les hommes et de leur permettre d’interagir, peu importe le lieu ou la distance qui les séparent.  Des multiples plateformes sociales numériques, les plus utilisées sont Facebook, WattsApp,  Twitter, Instagram, Snapchat, Youtube, etc. Mais au Burkina Faso, Facebook, WattsApp, Snapchat, Tiktok, Youtube, Twitter sont les plus utilisées. En période électorale, la neutralité et l’objectivité doivent guider le journaliste.

Développer une stratégie numérique et savoir tirer profit des réseaux sociaux tout en restant professionnel est ce qui est demandé au journaliste. Les médias doivent fixer des chartes sur l’utilisation des réseaux sociaux en période électorale, pour qu’aucun tort ne soit causé ni aux médias ni aux journalistes. La vigilance en période électorale doit être de rigueur et les médias doivent former leurs journalistes à l’utilisation des réseaux sociaux et faire attention aux commentaires, aux images, aux photos et vidéos qu’ils postent, pour ne pas entacher la neutralité de la presse.

Selon Hyacinthe Sanou, les médias, face aux réseaux sociaux, sont obligés d’avoir une ligne numérique, sinon ils disparaîtront. Face aux fake news, en matière de vérification, nous avons fasoCheck, en collaboration avec un organisme de développement des médias allemand qui est la Deutsche welle Akademie et Verifox, une initiative développée par Canal France International (CFI), média qui est donc un organisme de soutien aux médias français, afin de permettre aux journalistes de pouvoir produire des productions de « fake searching » sur les éléments qu’ils auront eux-mêmes choisis pour une reconnaissance des « fake news ». TinEye est spécialisée dans la vérification des photos.

Les médias doivent déconstruire les « fake news » et avoir des pools de « fake searching », ce qui leur permettra d’avoir une plus-value avec cette méthode. Ce qui est souhaitable en tant que journaliste, après un doute, c’est d’enclencher le processus de vérification en plusieurs étapes, donc la première est de s’assurer de l’exactitude de l’info. Dans le cadre des élections, avec une citation d’un homme, la première démarche est la vérification auprès de l’émetteur et si le doute persiste, entamer le « fate searching ».

Adélaïde T. Mana

Articles similaires

Expulsion de Fanny Kabré/Noaro de TV5 Monde d’une manifestation : la déclaration des organisations professionnelles des médias du Burkina

Ouaganews

Anniversaire de l’assassinat de Norbert Zongo : l’AJB s’engage à poursuivre la lutte jusqu’à la vérité et la justice

Ouaganews

Burkina/FAPP : l’Etat réitère son engagement aux côtés de la presse privée avec la somme de 400 millions FCFA

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.