OUAGANEWS
A la Une Politique

Décès de Macaire Ouédraogo : l’hommage du gouvernement à l’illustre disparu

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, accompagné de quelques membres de son gouvernement, est allé s’incliner ce mardi 19 janvier 2021 dans la matinée, sur la dépouille mortelle de Macaire Ouédraogo, décédé le 12 janvier dernier. 

Celui que toute la Nation burkinabè pleure aujourd’hui, est banquier de profession et a réussi à mettre en ballotage le président Sangoulé Lamizana, à l’élection présidentielle de 1978, sous la bannière de l’Union nationale pour la défense de la démocratie (UNDD). Fils de Guillaume Ouédraogo, ancien président de l’Assemblée nationale, Macaire Ouédraogo a contribué ainsi, à l’écriture des plus belles pages politiques de la Haute-Volta, mais aussi de tout le continent africain.

Le PM, Christophe Dabiré s’inclinant sur la dépouille de l’illustre disparu

Après s’être incliné sur la dépouille mortelle, le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a confié que le défunt est un symbole de fierté dans l’histoire de la Haute-Volta, aujourd’hui Burkina Faso.

C’est pourquoi, de son avis, en tant que chef du gouvernement, c’était un devoir pour lui de venir lui rendre un dernier hommage. « Nous sommes venus traduire à sa famille, toute la fierté de la Nation, pour ce qu’il a été pour le pays », a-t-il souligné.

Selon le Premier ministre, Macaire Ouédraogo après sa brillante participation à l’élection présidentielle de 1978, a été un homme discret certes, mais qui a toujours su contribuer à sa manière, en l’enracinement de la démocratie et de l’Etat de droit au pays des Hommes intègres.

« Une grande bibliothèque de l’histoire politique de notre pays, le Burkina Faso, vient de se refermer à jamais », a écrit Christophe Dabiré, dans le livre des condoléances. Et de poursuivre : « Macaire Ouédraogo, tu as contribué à la construction de notre pays, à l’édification de la démocratie, du progrès économique et social ». Le Premier ministre a imploré le Bon Dieu, afin qu’il accueille le défunt dans son royaume sans fin.

Un représentant de la famille éplorée a tenu à remercier les plus hautes autorités du pays pour la marque de compassion et d’affection manifestée à l’endroit des proches du défunt.

En retour, il a prié afin que Dieu rende au centuple, les bienfaits à toutes ces personnes mobilisées, d’une manière ou d’une autre, depuis l’annonce du décès, le 12 janvier dernier de leur frère.

Source : DCRP/Primature

Articles similaires

Réfugiés du camp de Mentao : un plan de relocalisation en gestation

Ouaganews

Transition au Mali : courte ou longue, militaire ou civil, là n’est pas le débat

Ouaganews

Coronavirus : point de la situation du 11 septembre 2020

Ouaganews

Laisser un commentaire