OUAGANEWS
A la UnePolitique

Election présidentielle de novembre 2020 : l’UPC investit son champion

Zéphirin Diabré est officiellement le candidat déclaré de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) à l’élection présidentielle, prévue pour le 22 novembre 2020, au Burkina Faso. Il a été investi ce samedi 25 juillet 2020, à Ouagadougou, par son parti.

Zéphirin Diabré est officiellement le candidat de l’Union pour le progrès et le changement (UPC). Il a été investi ce samedi 25 juillet 2020, à Ouagadougou, au cours d’un congrès. Il a reçu, pour la campagne électorale qui s’annonce, une écharpe, une médaille d’or et un bâton de commandement.

Dans son adresse, le désormais candidat à la présidence du Faso, a déclaré que le Burkina Faso a besoin d’un nouveau souffle, d’un nouveau départ. « Déjà tout le monde peut deviner les maux qui s’imposent, lorsqu’on parle du MPP et de ses alliés et de la manière dont est géré le Burkina, depuis 5 ans », a-t-il affirmé. Pour lui, ces maux sont l’insécurité, le terrorisme, des exécutions sommaires, la stigmatisation, la crise sociale, la corruption, etc. Jean Hubert Bazié, président de la Convergence de l’Espoir (CE), s’exprimant au nom de la coalition Zéph 2020, a indiqué que le candidat Zéphirin Diabré est un homme de conviction prouvée, de compétences reconnues et de cohérence affirmée.

Eddie Komboïgo du CDP y était présent. Prenant la parole, il a laissé entendre ceci : « Les gens ont triché pour arriver au pouvoir, mais Zéphirin Diabré est allé les féliciter. Ils ont travaillé dans mon parti comme dans l’UPC à nous diviser, mais Dieu est Dieu. Lorsque les baobabs se mettent ensemble, le petit baobab qui a triché tremble »

A ce congrès, il faut signaler que des représentants des partis de la majorité et de l’opposition n’ont pas voulu se faire conter l’évènement. Le MPP s’est fait représenter par le ministre de l’énergie, Bachir Ismaël Ouédraogo. Selon Zéphirin Diabré, c’est la preuve que malgré les différences et les divergences très fortes, le Burkinabè sait montrer qu’il est attaché aux civilités républicaines. A l’endroit de M. Ouédraogo, le candidat du « parti du lion » a transmis ses salutations au président du MPP, Simon Compaoré, qu’il qualifie de futur chef de file de l’opposition politique du Burkina. Ce congrès de l’UPC a connu la participation de près de 5000 congressistes, venus des 45 provinces du Burkina.

                                                                 Christ-Johnny

Articles similaires

Secteur financier : CBI de Idrissa Nassa ouvre sa première agence en Guinée-Conakry

Ouaganews

Burkina/CENI : Le rapport des élections 2020 remis au chef de l’Etat

Ouaganews

Burkina-Banque mondiale : plus de 1 milliard et demi de francs CFA au profit de l’éducation inclusive

Ouaganews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.