OUAGANEWS
A la Une Editorial

Edito/Etats-Unis : Pathétique fin de règne de Donald Trump !

Alors que le Congrès s’était réuni le 6 janvier 2021 au Capitole, pour la séance de certification de la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle du 3 novembre 2020, sur son incitation, des irréductibles du président sortant Donald Trump, ont envahi les lieux. Scène surréaliste dans une Amérique de vieille tradition démocratique et donneuse de leçons.

Comme des forcenés, les pro-Trump ont envahi le siège du Congrès et suspendu la séance de travail des élus. Il a fallu quatre heures pour que le Congrès puisse se réunir, afin de valider la victoire de Joe Boden. Prisonnier d’un narcissisme morbide, Donald Trump a du mal à accepter sa défaite, deux mois après la présidentielle.

A quelques deux semaines de l’investiture de son successeur, il continue de s’illustrer de la pire des manières sur la scène publique américaine. L’irruption d’une partie de ses inconditionnels au Capitole démontre à souhait que l’élection de Trump à la présidence en 2016, a été une erreur monumentale. Durant son mandat, le président américain  sortant a bouleversé les codes du protocole, en multipliant les impairs, aussi bien au sein de la société américaine qu’avec le reste du monde.

Jouant à fond la carte du mépris et de la suffisance, il a exacerbé les relents racistes de certains de ses compatriotes qui continuent de croire que l’Amérique est exclusivement blanche. En surfant sur la peur, Donald Trump a pu convaincre une partie de l’Amérique qu’il était leur sauveur, celui par qui leur pays allait reconquérir sa grandeur. Son ego démesuré l’empêchant de s’avouer vaincu, il a tenté mille et un recours pour contester la victoire de son adversaire démocrate.

Comme si cela ne suffisait pas, il a poussé l’aile extrémiste de ses soutiens à s’adonner à cette farce tragique au Capitole. Pour rien, quatre vies ont été ôtées, à cause de cette sortie digne d’une autre époque. Même déchu, Donald Trump continue de diviser l’Amérique par son attitude méprisante des institutions et sa haine viscérale des autres. Avec ce président, l’image des Etats-Unis, le pays de tous les possibles, a été sévèrement écornée, à travers le monde entier.

Comment un pays si grand a pu élire un tel homme pour présider aux destinées du peuple américain ? C’est dire qu’une bonne partie de l’Amérique s’abreuve encore aux théories de la suprématie blanche et est très réceptive au discours haineux et dont Donald Trump est passé maître.  Heureusement que le pays de l’Oncle Sam s’est réveillé, ce 3 novembre 2020, pour lui infliger une défaite cuisante. De nombreux Américains ont réalisé, pendant les quatre années de Trump à la Maison-Blanche que le populisme est une plaie cancérigène qui risque de faire voler en éclats l’unité du pays.

L’exemple de Donald Trump est une leçon pour tous les pays du monde qu’ils doivent s’éloigner des gens qui opposent les communautés pour assouvir leur soif du pouvoir. Au nom de la démocratie, des individus obsédés par des considérations moyenâgeuses arrivent à tromper des gens crédules qui les élisent. Donald Trump et Jair Bolsonaro du Brésil ont donné l’éloquente illustration que la démocratie est en danger. Qu’elle est loin d’être un acquis même dans des pays de longue tradition démocratique.

C’est un signal qu’il faut ouvrir l’œil et le bon sur ces contre-valeurs qui veulent prendre en otage la démocratie. Le monde a suffisamment évolué pour que des partisans de la pensée unique veuillent le ramener au temps des Troglodytes. Il est temps de barrer la route à tous ces populistes en manque d’inspiration, confinés dans leurs certitudes désuètes, partout à travers la planète.

Heureusement que la chronique de la dérive que Donald Trump voulait,  n’aura qu’un seul acte. Aujourd’hui, tout président des Etats-Unis qu’il a été, Trump est l’ombre de lui-même, à cause de son obsession à dénier la réalité. Comme quoi, l’argent et le pouvoir enivrent et peuvent faire d’un crapaud, un illuminé.

La Rédaction

Articles similaires

Affaire Béouindé : Narcisse Sawadogo et Alassane Baguagnan déposés à la MACO

Ouaganews

Région du Centre/ Présidentielle 2020 : « Je vais mettre en place un gouvernement de réconciliation nationale qui inclut le MPP » Zéphirin Diabré

Ouaganews

Affaire Armand Béouindé : le juge Narcisse Sawadogo en garde à vue

Ouaganews

Laisser un commentaire