OUAGANEWS
A la Une Economie & Développement

France-Burkina : Plus de 35 milliards de francs CFA au profit de la sécurité alimentaire et du développement local

Le vendredi 16 avril 2021, le ministre de l’économie, des finances et du développement, Lassané Kaboré et le directeur de l’Agence française de développement (AFD), Gilles Chausse, ont procédé à la signature de 4 conventions de financement, d’un montant de 35,42 milliards de  francs CFA.

C’était en présence de l’ambassadeur de la République française au Burkina Faso, Luc Hallade, du ministre d’Etat chargé de l’administration territoriale et de la décentralisation, Pengwendé Clément Sawadogo et du ministre de l’agriculture, des aménagements hydroagricoles et de la mécanisation, Salifou Ouédraogo.

D’un coût de plus de 35 milliards de francs CFA, les 4 conventions sont destinées au financement du Projet d’amélioration et de sécurisation de la production agricole (SECURAGRI) et du Projet d’appui au développement des collectivités territoriales (PADCT). Le premier projet a pour objectif de contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages ruraux des régions de la Boucle du Mouhoun et de l’Est, en renforçant leur résilience face aux changements climatiques et aux aléas économiques et sécuritaires.

Cette signature de conventions de financement a eu lieu en présence de trois ministres burkinabè

Quant au deuxième projet, il vise à apporter une contribution significative à l’amélioration durable et équitable des conditions de vie des populations des régions de la Boucle du Mouhoun et de l’Est et à un climat social apaisé, dans un contexte de vulnérabilité aux crises. Chaque projet sera financé à hauteur de 17,71 milliards

L’ambassadeur de la République française a confié que la signature de ces conventions de financement traduit l’excellence des relations entre les 2 pays et estimé que ces projets sont complémentaires et arrivent à point nommé, au regard de la période de soudure à venir et des difficultés que vivent les populations des régions bénéficiaires.

Pour le ministre en charge de la décentralisation, la mise en œuvre du PADCT par cette convention de financement de l’AFD, permettra de renforcer l’action de l’Agence pour le développement des collectivités territoriales, de renforcer la maîtrise d’ouvrage des collectivités territoriales afin de leur permettre de développer davantage des services sociaux de base.

Pour le chef de département en charge de l’agriculture, la signature de la convention de financement du SECURAGRI s’inscrit dans la dynamique de renforcement des moyens d’existence des populations vulnérables, notamment les personnes déplacées internes en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle.

 W.M

Ouaganews.net

Articles similaires

MCC : Le conseil d’administration approuve le compact du Burkina Faso

Ouaganews

Concours professionnels : une plateforme de composition en ligne testée

Ouaganews

Burkina/CILSS : le nouveau secrétaire exécutif fait le point des réformes de l’organisation au PF

Ouaganews

Laisser un commentaire